Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Adoption du Projet de loi portant Ratification par la République du Burundi de l’Accord de financement entre la République du Burundi et l’Association Internationale de Développement : Projet de Développement des secteurs financier et privé.

Publié vendredi 23 avril 2010
parChristine Nahimana
:

Le projet de loi dont le titre est ci-haut cité a été adopté par 91 voix sur 91 votants au cours de la séance plénière de ce jeudi le 22 avril 2010.

Suite au calendrier chargé du Ministre du plan et de la Reconstruction,M.Tabu Abdallah MANIRAKIZA, c’est Mme la Ministre du commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Mme Euphrasie BIGIRIMANA qui est venue expliquer aux honorables Députés l’exposé des motifs de ce projet de loi.

A la question posée en rapport avec les faiblesses rencontrées au niveau des entreprises publiques et privées qui seront résolues avec l’octroi de ce financement, la réponse donnée a été que non seulement les performances des entreprises publiques sont globalement faibles. Pis encore, ces entreprises souffrent d’une mauvaise gouvernance et d’une surabondance des effectifs. Ainsi, a dit la Ministre, la plupart des Entreprises vivent des situations financières désastreuses et ne deviennent que des charges financières croissantes pour l’Etat et pour un secteur bancaire déjà faible. Néanmoins , ces entreprises ont de nombreux employés et certaines jouent un rôle important dans les exportations du pays.

Ce projet de financement vient alors soutenir les efforts du Burundi dans la relance et l’accélération des reformes des entreprises publiques notamment en fournissant une assistance à la préparation et à l’application d’une sélection d’opérations de privatisation dont il est prévu qu’elles aient un impact important et un fort effet de démonstration au cours des deux prochaines années. Le projet va aussi s’évertuer à améliorer la capacité des institutions du Burundi, en particulier le SCEP, afin de préparer et d’exécuter d’autres opération de privatisation . Enfin , ce financement va permettre le renforcement des capacités du SCEP dans surveillance des entreprises publiques, dans l’évaluation de leurs performances . Des conseils seront donnés au Gouvernement en ce qui concerne d’autres réformes des entreprises publiques à entreprendre.

Egide KWIZERA

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |