Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » VOTE DE LOIS » Analyse et adoption en plénière

Analyse et adoption de la loi portant Ratification de l’Accord bilatéral entre le Gouvernement de la République du Burundi et le Gouvernement de la République du Rwanda pour la création et l’exploitation d’un Poste Frontière à Arrêt Unique à Gasenyi I-Nemba signé le 13 février 2012 à Gasenyi I-Nemba

Publié jeudi 11 juillet 2013
parChristine Nahimana
:

Voté à l’unanimité (86 voix dont 10 procurations) au cours de la séance plénière de ce vendredi 5 juillet 2013 à l’hémicycle de Kigobe, l’Accord bilatéral entre le Gouvernement de la République du Burundi et le Gouvernement de la République du Rwanda pour la création et l’exploitation d’un Poste Frontière à Arrêt Unique (PFAU) à Gasenyi I-Nemba servira de modèle pour les autres postes frontières du Burundi et de la sous-région, comme l’a indiqué le ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale dans son exposé des motifs.

JPEG - 23.5 ko
Le ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale

L’Ambassadeur Laurent Kavakure devrait calmer les inquiétudes des Honorables Députés relatives à cette entreprise qu’ils jugent précipitée, étant donné que les autres mécanismes dans l’optique de la suppression des frontières ne sont pas encore mis en œuvre. Ils ont notamment cité le Territoire Douanier Unique, le Tarif Douanier Unique et le Visa Unique.

Pour l’envoyé du Gouvernement, chaque chose a son temps. L’instauration du PFAU arrive à point nommé. Se basant sur le cas de l’Union Européenne où les frontières existent toujours mais ne servent à rien, le membre du Gouvernement a expliqué que la suppression des frontières au sein de l’EAC est un travail de longue haleine. Et d’ajouter que dans l’immédiat, le PFAU contribuera à faciliter beaucoup de formalités.

Les Honorables Députés ont recommandé au ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale de vider le litige opposant le Burundi au Rwanda au sujet de la frontière qui serait imperméable au niveau de la zone tampon de Gasenyi. L’envoyé du Gouvernement a rassuré. Cette question de longue date et qui est de surcroît latente est actuellement résolue à 90%. Un projet est envisagé pour développer cette aire géographique dans le cadre bilatéral, a-t-il renchéri.

JPEG - 65.3 ko
Les Honorables Députés en plein vote

Les représentants du peuple ont aussi démontré l’urgence d’installer une zone quarantaine pour le bétail et un service médical. Le membre du Gouvernement a pris bonne note de ces recommandations.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |