Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » VOTE DE LOIS » Analyse et adoption en plénière

Analyse et adoption de projet de loi portant organisation du secteur semencier

Publié vendredi 2 mars 2012
parChristine Nahimana
:

Le projet de loi portant organisation du secteur semencier a été adopté par l’Assemblée Nationale. Ce projet de loi a été adopté à l’unanimité des honorables présents lors de la séance plénière de ce 2mars 2012. Madame Odette Kayitesi, Ministre en charge de l’agriculture et de l’élevage a fait savoir que le projet de loi, une fois promulgué, va servir de fondement à la vaste entreprise en cours concernant la réorganisation de la filière semencière afin d’accroître les rendements agricoles. En effet, a rappelé madame la Ministre, personne n’ignore qu’au Burundi l’agriculture occupe et nourrit 90% de la population, rapporte 90 % des recettes d’exportation et participe à plus de 50% à la formation du PIB.

JPEG - 57 ko
Madame Odette Kayitesi,
Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage

Madame Kayitesi a ajouté dans ses explications que d’autres innovations contenues dans ce projet de loi viennent améliorer le cadre organique permettant de contribuer au développement du secteur semencier. L’objectif visé est de produire des semences de haute qualité et en quantités suffisantes. Madame Odette Kayitesi, Ministre en charge de l’agriculture et de l’élevage a également porté à la connaissance des Honorables Députés que ce projet de loi contient des dispositions qui encouragent la participation des opérateurs privés dans le développement de la filière semencière. L’article qui a suscité le plus les inquiétudes des Honorables Députés est l’article 23 où certains ont compris que ce projet de loi autorise l’importation des Organismes Génétiquement Modifiés, OGM, qui seraient nocifs pour la santé. Néanmoins après des explications scientifiques fournies par d’autres honorables bien informés en la matière, ils ont fait savoir que tous les OGM ne sont pas nocifs pour la santé. De plus, ont-ils ajouté, le décret dont il est question dans cette article est préparé par des experts du ministère de l’agriculture puis analysé et adopté au conseil des Ministres avant d’être signé par le Président de la République.
Une autre question qui a retenu l’attention concerne le laboratoire de l’ISABU : Certains Honorables députés ont suggéré qu’au lieu de créer un autre laboratoire de l’Office National de Contrôle et de Certification des Semences, on puisse renforcer les Capacités des laboratoires phytotechniques et zootechniques de l’ISABU. Face à cette préoccupation, Madame Kayitesi Odette a répondu que ces laboratoires de l’ISABU n’ont pas été abandonnés. Au contraire, ils bénéficient de beaucoup d’appuis de la part des partenaires. Cependant pour l’efficacité, il faut créer un laboratoire indépendant des services de l’ISABU pour le contrôle et la certification des semences a terminé Madame Odette Kayitesi.
D’autres questions d’éclaircissement ont été posées et des réponses adéquates ont été fournies. Le projet de loi a été enfin adopté sur un score de 88 sur 88voix dont 6 procurations.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |