Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » VOTE DE LOIS » Analyse et adoption en plénière

Analyse et adoption du Projet de loi portant Ratification, par la République du Burundi, du Contrat de Financement N FI83853 pour un montant de EUR 70.000.000 entre la République du Burundi et la Banque Européenne d’Investissement (BEI) relatif au financement du Projet Hydroélectrique de Jiji et Mulembwe (PHJIMU) signé à Luxembourg le 11 décembre 2014.

Publié samedi 25 février 2017
parChristine Nahimana
:

Réhabiliter complètement le réseau électrique national et les infrastructures de distribution endommagés pendant la guerre et permettre l’atteinte d’une performance financière et opérationnelle à la REGIDESO par l’introduction des tarifs reflétant les coûts d’investissements, la restructuration des dettes, la performance basée sur la gestion et l’assistance technique pour des opérations commerciales, y compris l’introduction des compteurs à prépaiement pour réduire les pertes ; tels sont les quelques aspects en matière de la stratégie du Gouvernement du Burundi à court et moyen termes dans le secteur de l’Energie.

JPEG - 60.2 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale dirigeant la session plénière

C’est ce qu’a confié, vendredi 24 février 2017, le Ministre de l’Energie et des Mines. L’Ingénieur Côme MANIRAKIZA s’exprimait au cours de la séance plénière consacrée à l’ analyse et adoption du Projet de loi portant Ratification, par la République du Burundi, du Contrat de Financement N°FI 83853 pour un montant de EUR 70.000.000 entre la République du Burundi et la Banque Européenne d’Investissement (BEI) relatif au Financement du Projet Hydroélectrique de Jiji et Mulembwe (PHJIMU) signé à Luxembourg le 11 décembre 2014, un projet de loi qui a été adopté à l’unanimité.

JPEG - 108.4 ko
Vue partielle des Honorables Députés en plénière

Pour les Représentants du peuple qui s’étonnent du fait que les deux rivières différentes soient mises dans un même tout, le Membre du Gouvernement avance la simple raison de mobilisation de fonds ensemble pour les deux sites qui sont, du reste, proches. Au total, 49,5 Mégawatts seront disponibles, s’est-il réjoui. Et d’ajouter que le réseau de la REGIDESO est interconnecté, raison pour laquelle personne ne peut savoir la provenance de l’énergie électrique, a rétorqué l’Honorable Côme MANIRAKIZA, en réponse aux Députés qui voulaient savoir les contrées du pays qui bénéficieront de l’énergie électrique en provenance de Jiji et Mulembwe.

JPEG - 43.5 ko
Le Ministre de l’Energie et des Mines exposant le motif dudit projets de loi

Le présent projet de prêt se présente au moment où les relations diplomatiques entre le Burundi et l’Union Européenne semblent ne pas être au beau fixe, ont démontré les Honorables Députés qui ont peur que ce prêt risque de ne pas être décaissé. Mais l’Envoyé du Gouvernement les a tranquillisés. Etant donné que l’Union Européenne a déjà débloqué les fonds vers la Banque Mondiale qui est le Chef de file et qui les gère, il n’y a pas de raison que la Banque Européenne d’Investissement (BEI) n’agisse pas de la même manière, a-t-il précisé.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |