Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Atelier d’échange d’expérience entre les femmes administrateurs communaux avec les femmes parlementaires sur une gouvernance basée sur le genre.

Publié mardi 21 août 2012
:

L’Association des Femmes Parlementaires du Burundi (AFEPABU) en sigle, en collaboration avec l’Ambassade de France au Burundi, a organisé mardi 21 Août 2012, un atelier d’échange d’expériences sur une gouvernance basée sur le genre avec les femmes administrateurs communaux. Cet atelier a été ouvert par l’Honorable Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale, Mo-Mamo Karerwa, accompagné par la Présidente de l’AFEPABU et le Premier conseiller de l’Ambassade de France.

Dans son mot d’accueil, l’Honorable Gloriose Berahino, présidente de l’AFEPABU, a souhaité la bienvenue à tous les participants et a remercié l’Ambassade de France pour sa contribution financière à l’organisation de ses assises. Elle a rappelé que la femme joue un rôle très important dans le développement socio-économique du pays. Elle a rappelé que la question liée au genre est actuellement reconnue comme une question des droits de la personne et de justice sociale et que dans cette même perspective, le pourcentage des femmes occupant des postes de responsabilité dans l’administration publique et parapublique ainsi qu’au niveau de l’administration à la base, s’est amélioré au sortir des élections de 2010.

La présidente de l’AFEPABU a signalé que les femmes administrateurs communaux font face à plusieurs et diverses contraintes dans leur travail quotidien.

Prenant à son tour la parole, le premier conseiller de l’Ambassade de France, Madame Carole Blestel Feffer, a remercié les organisateurs de cet atelier et a promis que la France restera au côté des Burundais.

Dans son discours d’ouverture, le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale a vivement remercié toute personne qui avait pris part à ces cérémonies et en particulier l’Ambassade de France. L’honorable Karerwa Mo-Mamo a rappelé que la gouvernance qui a démarré en 2005 avec l’installation des institutions issues des élections de 2005, a marqué un pas important dans la participation effective des femmes dans la vie politique du pays et dans les instances de prise de décisions pour la législature 2010-2015. Ainsi, des avancées positives ont été constatées pour la représentativité des femmes au niveau du Gouvernement, du Parlement et au niveau local. Elle a ajouté que la place importante qu’occupe la femme aujourd’hui est le résultat des efforts conjugués des femmes leaders des partis politiques, des organisations féminines, de la société civile et des organisations non gouvernementales. Avant de clore son allocution, l’Honorable Premier Vice-Président a donné quelques objectifs qui ont été fixés :

- Identifier les enjeux liés à la formation d’administrateur communal quand il s’agit d’une femme ;

- Déterminer les priorités dans le renforcement des capacités des femmes administrateurs ;

- Analyser les contraintes liées à une planification communautaire du développement basée sur le genre ;

- Echanger l’expérience sur le plaidoyer et la délégation du pouvoir (les anciennes femmes administrateurs aujourd’hui parlementaires et nouvelles femmes administrateurs).

Afin que ces objectifs soient atteints, des thèmes qui aideront les participants à mieux orienter les réflexions sur l’échange d’expériences sur une gouvernance basée sur le genre, ont été prévus au cours de cet atelier.

Il s’agit des thèmes ci après :

- L’étendue des pouvoirs de l’administration communal et les enjeux liés à cette fonction (d’administrateur communal) quand il s’agit d’une femme ;

- Echange d’expérience sur le plaidoyer et la délégation du pouvoir.

Signalons que les grandes recommandations issues de cet atelier d’échange d’expériences entre les femmes parlementaires et les femmes administrateurs communaux étaient de mettre en place des cadres légaux élargis qui consacrent des mesures de discrimination positives à tous les niveaux afin de rehausser la représentation des femmes et de faire face aux préjugés qui font obstacle aux femmes afin d’accéder à la vie politique.

Les travaux de cet atelier ont été clôturés par la Première Vice-Présidente du Sénat, l’Honorable Persille Mwidogo.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |