Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Atelier de réflexion sur la promotion du leadership féminin

Publié vendredi 8 août 2014
parChristine Nahimana
:
JPEG - 49.8 ko
L’Honorable Mo-Mamo Karerwa procédant à l’ouverture de l’atelier

Le premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Mo-Mamo Karerwa, a procédé à l’ouverture de l’atelier de réflexion sur la promotion du leadership féminin organisé par l’Association des Femmes Journalistes du Burundi, AFJO en sigle et l’Organisation Non Gouvernementale Search For Common Ground, le 07 août 2014 à l’hôtel Royal Palace.

Dans son discours d’ouverture, l’Honorable Karerwa Mo-Mamo a fait savoir que le leadership féminin a fait des avancées remarquables au Burundi, quoique le chemin soit encore très long. En effet, a-t-elle souligné, le statut social de la femme au Burundi ne favorise pas son épanouissement. La femme est en lutte perpétuelle contre les barrières qui militent pour sa marginalisation.

Le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Karerwa Mo-Mamo, a cependant salué les efforts consentis par les femmes elles-mêmes pour aboutir aux résultats actuels. Le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale a encouragé les femmes à s’engager dans les partis politiques aux côtés des hommes pour faire entendre leurs voix et changer les mentalités des hommes qui les sous-estiment.

Le président de l’Association des Femmes Journalistes, a dans son allocution fait savoir que les femmes sont sous-représentées dans les instances de prise de décision et par conséquent leur voix est minoritaire dans le monde médiatique. Ce résultat se présente ainsi à cause de plusieurs défis qui se présentent devant la femme burundaise et n’ont pas encore trouvé d’alternatives. Parmi ces défis, on peut citer la peur. En effet, certaines femmes n’osent pas parler en public, surtout sur certains sujets sensibles. Elles ont peur de l’autorité publique mais aussi de leurs maris.

JPEG - 57.2 ko
Une vue des participants à l’atelier

Les femmes sont aussi victimes des stéréotypes et perceptions véhiculés dans l’opinion. Ceux-ci déforment l’image de la femme. Il a été parfois remarqué que les femmes sont parfois valorisées pour leur physique que pour leur intellect.

Dans le domaine médiatique, il se remarque un manque de sensibilité des responsables des médias à l’inclusion de la dimension genre. De plus, les conditions de travail dans les médias n’attirent pas les femmes. Quant aux femmes rurales, elles interviennent très peu dans les médias.

Cet atelier, a souligné le Président de l’Association des Femmes Journalistes, Madame Annick Nsabimana, constitue un cadre privilégié d’échange sur ces contraintes qui s’opposent au leadership féminin et proposer des pistes de solutions.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |