Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Atelier de renforcement des capacités d’action des parlementaires burundais face au VIH/SIDA

Publié mercredi 20 novembre 2013
parChristine Nahimana
:

Le Parlement burundais, en collaboration avec l’Union Interparlementaire, a organisé un séminaire atelier à l’intention des Honorables parlementaires membres du Réseau des Parlementaires Burundais Engagés dans la lutte contre le VIH/sida. C’était en date du 18 au 19 novembre 2013.

L’Honorable Norbert Ndihokubwayo, Président de ce Réseau, a précisé que ce séminaire s’inscrit dans le cadre de l’engagement de l’Union Interparlementaire et à travers le groupe consultatif de l’Union Interparlementaire sur le VIH/SIDA, de la Santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant à apporter sa contribution dans le renforcement des capacités des Elus et des fonctionnaires du Parlement burundais sur le VIH/Sida.

En effet, les parlementaires, en temps que législateurs et autorités contrôlant l’action du Gouvernement, doivent être mieux outillés en matière de lutte contre le Sida.

JPEG - 59.6 ko
A gauche Honorable Norbert NDIHOKUBWAYO, au milieu Honorable Pie NTAVYOHANYUMA Président de l’Assemblée Nationale, à droite ’Honorable Thabitha Khumalo du Zimbabwe

A l’ouverture de cet atelier, le Président de l’Assemblée Nationale, le Très Honorable Pie Ntavyohanyuma, a fait savoir que la résolution 1983 adoptée par le Conseil de Sécurité des Nations Unies le 7 juin 2011 stipule que le VIH/Sida est l’un des obstacles majeurs qui constituent un grand frein au développement, au progrès et à la stabilité des sociétés.

En effet, a-t-il continué, quand les jeunes âgés de 15à 24 ans et la population adulte active sont touchés par le VIH/Sida, c’est la main d’œuvre qui disparaît.

Deux jours durant, les parlementaires ont échangé sur des thèmes intéressants les uns que les autres. Il s’agit des thèmes suivants :

  • L’évolution récente de l’épidémie du VIH/Sida et les populations les plus vulnérables touchées dans la région, en Afrique et dans le monde ;
  • VIH et droit : Etat de lieux de l’accès aux traitements, aux soins et à la prévention ;
  • Le rôle de l’Etat dans la prise en compte des droits et des besoins des femmes et des filles dans la lutte contre le VIH/Sida ;
  • Intégration de la lutte contre le VIH/Sida dans le travail parlementaire ainsi que les techniques de plaidoyer pour les parlementaires pour obtenir les financements pour la lutte contre le SIDA.
    JPEG - 90.1 ko
    Vue partielle des participants au séminaire

Les parlementaires ont eu aussi à suivre les expériences des autres instances parlementaires traitant du VIH/Sida. Des parlementaires membres du groupe consultatif de l’Union Interparlementaire sur le VIH/Sida ont été invités pour partager avec leurs homologues burundais les expériences et les pratiques en la matière dans leurs pays. Il s’agit de l’Honorable Faustine Engelbert Ndungulile de la Tanzanie, l’Honorable Somaya Aljowder du Barhein, l’Honorable Sarah Kayagi de l’Ouganda, l’Honorable Mahamat Malloum Kadre du Tchad et l’Honorable Thabitha Khumalo du Zimbabwe, Vice-Président du Groupe consulatif de l’UIP sur le VIH/Sida et la santé de la mère et de l’enfannt.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |