Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ÉVÉNEMENTS » Événements

Audience accordée par le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, à la délégation de la Banque Africaine de Développement

Publié samedi 28 février 2009
parTharza Manirakiza
:

Mercredi 25 février 2009, une délégation de 6 Administrateurs de la Banque Africaine de Développement en mission de consultation au Burundi, a été reçue en audience par Son Excellence le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie NTAVYOHANYUMA.

Exposant l’objet de sa visite à l’Assemblée Nationale, le Chef de la délégation et Représentant du Burkina Faso, du Bénin, du Cap-Vert, des Comores, du Gabon, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Tchad, Frédéric KORSAGA, a fait savoir que la délégation de la Banque Africaine de Développement avait l’objectif de rencontrer les hautes autorités pour s’enquérir de la situation politique, sociale et économique du pays, les défis au développement et les stratégies à mettre en œuvre pour poursuivre les réformes engagées et atteindre le développement.

L’Administrateur Frédéric KORSAGA a souhaité ainsi de la partie burundaise un dialogue franc et ouvert pour approfondir certains concepts en vue d’accompagner le Burundi dans la lutte contre la pauvreté. D’entrée de jeu, la Banque Africaine de Développement s’est réjouie et a adressé ses félicitations et encouragements à l’Assemblée Nationale pour avoir ratifié plusieurs projets de développement financés par cette Institution au Burundi. La délégation ainsi reçue a souhaité la poursuite du processus de consolidation de la paix dans le pays car, a-t-elle reconnu, la paix est un préalable à tout développement.

La Banque Africaine de Développement, a déclaré le chef de la délégation de cette Institution bancaire panafricaine, après avoir analysé les efforts des autorités burundaises à assoir une paix durable et ainsi amorcer un développement du pays, a décidé d’apporter des ressources supplémentaires pour le Burundi. Ainsi, alors que l’enveloppe destinée pour le Burundi en 2008 équivalait à 33,44 millions d’Unités de compte, le portefeuille pour l’année 2009 s’est vu augmenté de 38,4%, passant ainsi de 44,28 millions d’Unités de compte. Et comme le Burundi est un pays identifié comme fragile car sortant d’une longue crise et qu’il faut l’appuyer pour la consolidation de la paix et assoir le processus démocratique, la Banque Africaine de Développement a aussi décidé d’accorder à ce titre 46,08 millions d’Unités de compte pour l’appui aux priorités de développement. De ses entretiens avec l’exécutif, la société civile et les autres partenaires au développement, la délégation de la Banque Africaine de Développement a fait savoir que tous saluent le retour de la paix dans le pays et tout le monde est unanime qu’il faut à tout prix la renforcer. Tout en se déclarant porteur de la bonne image du Burundi auprès d’autres bailleurs de fonds, la Banque Africaine de Développement a voulu savoir comment elle peut apporter son appui au Parlement pour le renforcement de ses capacités.

Au nom de toute la population burundaise, l’Honorable Président de l’Assemblée Nationale a à son tour réitéré ses remerciements aux délégués de la BAD pour avoir réservé cette opportunité à l’Assemblée Nationale et d’apprécier à juste valeur les efforts mérités de cette Institution en faveur du Burundi. En ce qui concerne la ratification des projets financés par la BAD, le Président de la Chambre des Députés salue l’intérêt de cette Banque notamment dans le domaine des infrastructures de transports et en eau, ainsi que ses appuis multiformes dans le processus des réformes économiques et la bonne gouvernance.

A la question d’un appui éventuel que la BAD pourrait apporter à l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie NTAVYOHANYUMA a plaidé pour le renforcement des capacités de ses collègues Députés qui pour la plupart sont encore jeunes, mais aussi un personnel d’appui au travail parlementaire qui a besoin d’être formé pour accroître la production. Côté équipement, en plus que l’Assemblée Nationale dispose d’une bibliothèque très pauvre en manuels de lecture à même de permettre à ses bénéficiaires de se ressourcer comme il se devrait, mais aussi et surtout elle est logée dans une infrastructure peu adaptée au travail parlementaire, d’où le souci de pouvoir doter le pays d’un édifice qui peu convenablement abriter le Parlement.

Dans les pays qui ont des relations soutenues avec la Banque Africaine de Développement, la délégation de celle-ci a fait savoir à la partie burundaise que les appuis multiformes arrivent jusqu’au législatif.

Après l’engagement du Mouvement FNL dans la voie de la paix, le pays est engagé dans un processus de pacification définitive pour que les échéances électorales de 2010 se déroulent dans de très bonnes conditions. En tant que représentant du peuple, l’Honorable Pie NTAVYOHANYUMA a sollicité la BAD pour son appui pour aider le FNL dans la séparation de sa branche militaire de sa classe politique.

D’autres points soulevés par les Administrateurs de la BAD concernaient les préoccupations des acteurs du secteur privé qui souhaitent un dialogue permanent avec les autorités et ce que l’Assemblée Nationale pourrait entreprendre pour rendre le milieu des affaires propice au Burundi, ainsi que les inquiétudes des quant à l’accessibilité du Burundi à l’East African Community alors que le tissu industriel du pays reste encore peu développé pour une concurrence avec ses pairs de la sous-région.

Face à toutes ses préoccupations, l’Honorable Président de l’Assemblée Nationale s’est montré rassurant. En effet, notre pays s’est déjà doté de lois qui permettent d’encourager et de faciliter les investissements et l’accroissement des affaires. Il s’agit entre autres d’une loi portant Code des Investissements au Burundi, une loi portant institution d’une Taxe sur la Valeur Ajoutée « TVA », une loi sur la privatisation et bien d’autres lois qui permettent un épanouissement du climat des affaires au Burundi.

En ce qui concerne la préoccupation de la capacité du secteur privé burundais à la concurrence avec ses pairs de la sous-région, l’Honorable Président de l’Assemblée Nationale a reconnu que même si le tissu industriel reste encore embryonnaire, les entrepreneurs burundais ont intérêt à s’intégrer et s’épanouir dans un grand espace économique. Certes, il y aura difficultés au début, mais petit à petit ils finiront par s’adapter.

Avant de clore cet entretien, la délégation de la Banque Africaine de Développement a réitéré ses remerciements à l’Honorable Président de l’Assemblée Nationale pour l’accueil lui réservé et de se déclarer très satisfaite par le séjour passé au Burundi. La prochaine étape devrait être ainsi la visite sur terrain des projets financés par cette Institution bancaire. L’Honorable Pie NTAVYOHANYUMA a lui aussi renouvelé son appréciation sur l’intérêt et les efforts que la Banque Africaine de Développement ne cesse de manifester à l’endroit de notre pays et à l’Assemblée Nationale et a souhaité un bon retour aux Administrateurs après leur mission au Burundi.

Signalons à toutes fins utiles que l’Honorable Président de l’Assemblée Nationale était dans cet entretien en compagne de la Deuxième Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Gloriose BARADANDIKANYA, du Président de la Commission des Affaires Politiques, Administratives et des Affaires Extérieures, l’Honorable Sévérin BUZINGO, du Président de la Commission des Affaires Sociales, du Rapatriement, de l’Egalité des Chances et de la Lutte contre le SIDA, Honorable Norbert NDIHOKUBWAYO, du Président de la Commission de l’Education, de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, de la Culture et de la Communication, l’Honorable Pascasie NKINAHAMIRA.

Tharcisse MANIRAKIZA

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |