Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

CONCLAVE PARLEMENTAIRE SUR LES DROITS HUMAINS

Publié mardi 30 novembre 2010
:

Vers la mise en place de la Commission Nationale Indépendante des Droits Humains au Burundi(CNIDH)

Au cours de cette session parlementaire d’Octobre, les Honorables parlementaires auront à analyser le projet de loi portant Création de la Commission Nationale Indépendante des Droits Humains(CNIDH) au Burundi. C’est dans le but de renforcer les capacités des Honorables Parlementaires, dont la plupart viennent d’être nouvellement élus, que le Parlement burundais a organisé un Conclave. L’objectif de cet atelier était d’informer les Honorables Parlementaires sur les défis liés à la défense et la promotion des droits humains au Burundi en développant les thèmes relatifs aux :

• Instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits humains ;

• Etat des lieux en matière de respect des droits humains ;

• Rôle des organisations de la société civile dans la défense et la promotion des droits humains au Burundi ;

• Rôle du Parlement en matière de promotion et de protection des droits humains ;

• Statut des Commissions Nationales Indépendantes des Droits Humains « CNIDH ».

Dans son discours d’ouverture, le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma a rappelé que ce projet de loi venait de loin. En effet, a expliqué l’Honorable Pie NTAVYOHANYUMA, l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi signé le 28 août 2000 encourageait le Gouvernement à procéder à la mise en place d’institutions chargées de la défense et de la protection des droits de l’homme.

En plus, a-t-il martelé, dans son préambule, la Constitution du Burundi du 18 mars 2005, qui reprend le contenu de l’Accord d’Arusha de 2000, réaffirme l’attachement du peuple burundais au respect des droits fondamentaux de la personne humaine, tels qu’ils résultent notamment de la Déclaration Universelle des droits humains du 10décembre 1948, des Pactes Internationaux relatifs aux droits humains du 16 décembre 1966 et de la Charte Africaine des Droits de l’homme et des peuples du 18 juin 1981.

L’initiative du Chef de l’Etat a été suivi par des ateliers régionaux et nationaux qui ont réuni des acteurs issus des 17 provinces du pays représentant l’administration, les diverses communautés, les partis politiques, la société civile, les médias, les confessions religieuses, les forces de l’ordre, de sécurité et de la défense, les magistrats et le Parlement de la législature 2005-2010, a poursuivi le Président de l’Assemblée Nationale . Ce n’est qu’après toutes ces consultations, a-t-il conclu, que le Gouvernement a analysé en Conseil des Ministres ce projet de loi avant d’en saisir le Parlement.

Au terme de ce Conclave, les Honorables Parlementaires ont promis de tenir compte des différents points relevés lors de l’analyse dudit projet de loi.

Ce Conclave organisé grâce à l’appui de l’Association des Parlementaires Européens Partenaires de l’Afrique « AWEPA », le BINUB et le PNUD a été clôturé par le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable François KABURA.

Christine NAHIMANA

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |