Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Célébration de la Journée Internationale du Travail et des Travailleurs

Publié vendredi 2 mai 2014
parChristine Nahimana
:

Les membres du Bureau de l’Assemblée Nationale se sont joints à la population des différentes circonscriptions

La Journée du 1er mai est dédiée, au niveau mondial, à la célébration du travail et des travailleurs. Au Burundi, elle a été célébrée au niveau des communes. Les trois membres du Bureau de l’Assemblée Nationale se sont déployés dans différentes circonscriptions pour célébrer avec la population cette journée dédiée aux travailleurs. Le Président de l’Assemblée Nationale était au chef-lieu de la province de Ngozi, le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale dans la commune Gashoho de la province de Muyinga et le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale s’était joint à la population de Cankuzo dans la commune Cankuzo. Toutes ces trois autorités étaient porteuses d’un message du Président de la République.

JPEG - 43.7 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, prononçant le discours au stade de Muremera

Après le salut des couleurs nationales, un long défilé a suivi. Les fonctionnaires de l’Etat, les travailleurs du secteur privé, les associations des producteurs, les artisans, les élèves du primaire et du secondaire, tous avaient répondu massivement au rendez-vous.

Après les mots d’accueil des administrateurs des communes visitées pour brosser la situation socio-politique et sécuritaire de leurs entités respectives somme toute bonne malgré quelques défis, les Gouverneurs des provinces Ngozi, Muyinga et Cankuzo ont à leur tour présenté un discours où ils ont souhaité bonne fête à la population présente sous leur responsabilité. Ils ont conseillé à toute la population de limiter les naissances par un planning familial pour préserver la bonne santé maternelle mais aussi celle des enfants. Ils ont demandé aux populations qui sont regroupées en associations de les faire évoluer vers les coopératives, et ceux qui restent en arrière de se joindre aux autres dans les associations, car l’union fait la force. A la jeunesse, elle a été conseillée de bannir l’oisiveté, source de tous les vices.

Avant de clôturer, les Gouverneurs de ces trois circonscriptions ont conseillé à la population d’éviter les rumeurs qui font état d’éventuelles attaques. « Le temps de la guerre est révolu, aujourd’hui c’est le moment de s’atteler aux travaux de développement de leur province en particulier et de tout le pays en général », ont martelé ces hautes autorités des provinces Ngozi, Muyinga et Cankuzo.

Les représentants de la Confédération des syndicats des travailleurs du Burundi dans ces trois provinces ont eux aussi adressé la parole au nom des travailleurs. En premier lieu, ils ont félicité le Gouvernement pour les différents programmes initiés dans le domaine de la santé, plus particulièrement l’introduction de la Carte d’Assistance Médicale (CAM), un programme qui vient en renfort des économies des ménages et des hôpitaux. Ils ont demandé qu’il y ait révision du Code du Travail et du Code des sociétés pour que la CAM soit utilisée conformément à la loi. Ils sont revenus sur certains problèmes qui rentrent dans le lot quotidien des travailleurs burundais comme les problèmes de sécurité sociale et ont formulé une requête à l’endroit du Gouvernement d’autoriser les employeurs du secteur privé qui le désirent de cotiser pour le compte de leurs employés dans les Instituts de sécurité sociale comme l’INSS, l’ONPR et la Mutuelle de la Fonction Publique.

JPEG - 56.8 ko
Le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Mo-Mamo Karerwa, prononce son discours en commune de Gashoho

Concernant le mouvement de grève des étudiants qui perdure à l’Université du Burundi et l’Ecole Normale Supérieure, les représentants des syndicats ont conseillé de continuer le dialogue déjà amorcé entre les étudiants et les autorités concernées. Ils ont insisté sur le fait que le dialogue soit toujours privilégié afin de trouver des solutions consensuelles.

Le discours de circonstance était celui qui a été adressé à la Nation la veille par la Président de la République. Les trois membres du Bureau de l’Assemblée Nationale, porteurs de ce message ont, au nom du Gouvernement, interpelé la population à l’amour du travail qui réduit la pauvreté, la famine. Les Honorables Pie Ntavyohanyuma, Mo-Mamo Karerwa et François Kabura ont tour à tour invité chacun dans son secteur d’activités de s’atteler au travail pour le bien de leurs familles et de la Nation tout entière. La solidarité, la mutualité, la tolérance politique, le respect de la personne humaine et des droits fondamentaux étant le fer de lance pour arriver au développement durable.

« Le Gouvernement se réjouit de l’étape déjà franchie en facilitant les catégories vulnérables à se faire soigner, en encourageant le peuple burundais à faire de grandes réalisations dans le pays », ont-ils ajouté.

Les trois membres du Bureau de l’Assemblée Nationale ont indiqué que le Gouvernement fait le tout possible pour améliorer les conditions de vie de la population et créer de l’emploi. Cela a été fait plus particulièrement dans le domaine de l’agriculture, la construction des routes et dans le domaine minier.

Dans le domaine de l’éducation, ils ont rassuré que le programme de l’école fondamentale est suivi de près, en témoigne la descente effectuée par l’une des commissions permanente de l’Assemblée Nationale pour évaluer son déroulement effectif.

JPEG - 42.7 ko
Le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable François Kabura, s’adressant à la population de Cankuzo

Ils ont rappelé que le Gouvernement a introduit le programme de la Carte d’Assistance Médicale pour que tout Burundais puisse se faire soigner. Il a été une occasion de féliciter la province de Cankuzo où 90% de la population a adhéré à la CAM, et d’appeler toute la population d’adhérer à ce programme.

Les trois personnalités du Législatif burundais ont profité de cette bonne occasion pour démentir la rumeur du retour des atrocités au Burundi. « Citoyens burundais, ne prêtez pas oreille aux divisionnistes de tous bords, en particulier ceux qui, par le passé, ont pris l’habitude de profiter des troubles, des insurrections et des divisions entre les filles et fils de cette Nation. Unissez-vous plutôt dans les travaux de développement communautaire et ainsi, vous serez toujours en compétition, et les paresseux n’auront plus de place au Burundi", ont prononcé les hautes autorités de l’Assemblée Nationale.

Les trois membres du Bureau de l’Assemblée Nationale ont rappelé que le Burundi reste régi par la Constitution en vigueur depuis 2005 et ont assuré que le processus électoral se déroulera très bien. Ils ont demandé à la communauté internationale d’envoyer les observateurs pour qu’ils puissent être garants de la transparence de la préparation, du déroulement des élections et de la proclamation des résultats.

JPEG - 71.5 ko
Vue partielle du corps défilant à Gashoho

La grève des étudiants de l’Université du Burundi et de l’Ecole Normale Supérieure a longuement été évoquée. Les délégués du Président de la République ont rappelé que des concessions ont été faites par le Gouvernement en matière des doléances présentées par ces mêmes étudiants. Ces autorités ont demandé aux étudiants des regagner les auditoires et que le dialogue va continuer sur les différents points de discorde.

Le Gouvernement félicite le Ministère ayant la Fonction Publique dans ses attributions pour la régularisation de ceux qui avaient été spoliés de leurs droits et ce depuis plus de quarante ans. A ceux qui n’ont pas encore été régularisés, ils ont été priés d’attendre dans le calme que leurs cas soient traités.

Enfin, le Gouvernement réitère sa demande aux fonctionnaires de l’Etat de respecter les huit heures de travail comme prescrit par le Code du Travail.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |