Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Célébration de la journée de l’enseignant : Le premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale se joint aux éducateurs de la commune Bugendana

Publié samedi 19 octobre 2013
parClarisse Biraronderwa
:

En date du 18 octobre 2013, le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Mo-Mamo Karerwa s’est rendu dans la commune Bugendana de la province de Gitega, pour se joindre aux enseignants de cette commune dans la célébration de la journée qui leur est dédiée. Cette autorité de la chambre basse du Parlement, mais aussi membre du conseil Communal de Bugendana a saisi cette occasion pour échanger avec les chargés de l’éducation des enfants de cette commune.

Les activités de cette journée ont été ouvertes par un mot de bienvenue prononcé par le Directeur de l’Enseignement communal de Bugendana. Il a rappelé que cette journée doit servir d’occasion pour s’auto évaluer dans les réalisations de l’année scolaire 2012-2013. C’est une occasion aussi d’arrêter des stratégies pour mieux affronter l’année scolaire en cours. Il a passé en revue la situation scolaire de la commune. Cette commune compte 38 écoles primaires, 18 écoles secondaires ainsi que 29 écoles fondamentales. Le manque d’enseignants suffisants se fait remarquer, ce qui fait qu’il y a recours au vacatariat.

JPEG - 49.2 ko
Le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale (au milieu) échengeant avec les enseignants de Bugendana

Concernant la réussite au concours national de la sixième année, il a fait savoir que la commune n’a pas atteint la moyenne nationale qui était de 60%, elle n’a eu que 58 ,9%. Même si c’est une avancée par rapport aux années antérieures, ce n’est pas une réussite. Quant au concours de la 10ème année et à l’Examen d’Etat, les résultats ne sont pas du tout satisfaisants. Les causes de ces échecs sont entre autres le manque de suivi, le manque de conscience professionnelle, le manque de salles de classe qui fait qu’il y ait un grand effectif d’élèves.

Il a saisi cette occasion pour encourager les enseignants qui ne ménagent aucun effort pour que les élèves aient des meilleurs résultats. Il a énoncé des stratégies à prendre pour que les résultats de la commune soient meilleurs. En terminant, il a fait savoir que la Direction communal de l’Enseignement rencontre des difficultés liées aux moyens financiers et ces derniers handicapent son fonctionnement.

Le Représentant des syndicats d’enseignants dans la commune Bugendana a de son côté dit que la journée de l’enseignant est célébrée dans une période où l’enseignant se trouvent dans le dénouement total. Il a présenté comme doléance, que le Gouvernement mette en application sa promesse d’harmoniser les salaires des fonctionnaires. De plus, il a demandé que le Gouvernement intervienne dans les institutions financières pour qu’elles diminuent le taux d’intérêt lors de l’octroi des crédits. Ces doléances ont été soutenues par d’autres enseignants qui eu l’occasion de s’exprimer. Ainsi ils ont demandé que le Fond de Logements pour les Enseignants octroie une même somme de crédit pour les enseignants en villes que ceux en milieu rural, car ils y contribuent à la même hauteur.

JPEG - 56.9 ko
Les enseignants avaient répondu massivement à cette célébration

L’Administrateur de la commune Bugendana a signifié qu’il est du ressort de tout le monde pour que les enfants puissent acquérir une éducation de qualité et réussisse. Il a exhorté les enseignants de prendre la réussite des élèves comme leur fierté et le fruit de leur labeur. Il leur a aussi demandé de vivre dans les endroits les plus rapproché de leur lieu de travail afin d’éviter des retards et des absences non justifiées. Ainsi, il a rappelé que des homes ont été construits à cet effet mais qu’ils restent inoccupés. Il leur a indiqué que l’octroi des parcelles continue à se faire mais que ceux qui les obtiennent doivent procéder à leur construction.

Le Vice-Président du Conseil Communal de Bugendana qui avait représenté la Direction de l’Enseignement de la province Gitega a fait savoir que cette dernière est fière du travail effectué par les éducateurs dans la province de Gitega. Il a rappelé que la commune n’a pas atteint la moyenne nationale et occupe la 69ème place sur les 129 communes du pays. Il leur a demandé de mettre en application la déontologie professionnelle et de servir de lumière et de bon exemple aux enfants qu’ils enseignent. Néanmoins, il a félicité que la province ait été la première dans l’Examen d’Etat dans la section Scientifique.

En terminant, il a mis en garde les enseignants qui sabotent le programme de l’école fondamentale et leur a rappelé que c’est un programme du Gouvernement. Il demandé aux directeurs des écoles de faire des réunions avec les parents, et si nécessaire y inclure les élèves, afin de leur expliquer et les conscientiser sur ce changement de programme qui n’est pas le premier opéré dans le pays.

JPEG - 55 ko
L’un des enfants ayant les meilleurs résultats au concours national reçevant son prix

Le Premier Vice–président de l’Assemblée Nationale et Présidente de la Commission chargée de l’éducation dans la commune Bugendana a saisi cette occasion pour échanger avec les enseignants sur le niveau de l’éducation dans la commune Bugendana et ce qui pourrait être fait pour le relever. Elle a fait savoir qu’en ce jour, le Conseil Communal de Bugendana a tenu une session extraordinaire dans le but de s’assoir avec les enseignants réunis afin de prendre à bras le corps la question de la réussite des enfants aux différents concours et tests.

Elle a appelé tous les enseignants de valoriser leur profession. « Il n’y a pas de valeur comparable aux efforts de l’enseignants pour former un enfant », a-t-elle souligné. Et de les appeler à pratiquer avec amour et sans relâche. Elle leur a parlé de son expérience en tant qu’enseignante pendant 33, et leur a demandé de considérer la réussite de l’élève comme le premier salaire à recevoir.

En rapport avec l’harmonisation des salaires, elle a rassuré que le Gouvernement reste à l’œuvre pour que cette situation soit résolu. Elle a ajouté que cette question présente plusieurs enjeux et cela demande de la traiter avec minutie afin qu’une résolution hâtive ne donne naissance à des problèmes plus compliqués. Elle leur a demandé de prendre leur mal en patience.

Concernant l’octroi des crédits, elle a répondu que les taux d’intérêts appliques par les institutions financières inquiètent plus d’un. Quant aux inégalités observées dans l’octroi des crédits par le Fonds de Logements pour Enseignant, elle a promis de suivre de près cette question pour savoir le pourquoi de ces inégalités entre ceux des villes et ceux des milieux ruraux.

Elle n’a pas manqué de revenir sur l’importance de l’école fondamentale où elle a expliqué que ses programmes vont aider les élèves, une fois les études terminées, à devenir des créateurs d’emploi plutôt que des demandeurs d’emploi. Et de demander aux directeurs et aux enseignants de prendre les devants pour faire connaître les valeurs ajoutées de l’école fondamentale.

Il a été une occasion de présenter le rapport de la descente de la commission de la commune chargée de l’éducation a effectués dans différentes écoles de cette communes pour s’enquérir des causes qui font que certaines écoles échouent dans les tests.

A la fin, des prix ont été octroyés aux meilleurs enseignants dans la commune, ainsi qu’aux élèves qui ont eu les meilleurs points au concours nationale de la sixième année.

Signalons que la journée internationale de l’enseignant est célébrée chaque cinq du mois d’octobre, la commune Bugendana l’a rapporté au 18 octobre 2013.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |