Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Célébration de la journée mondiale des martyrs des œuvres de charité dans la Paroisse de Kiremba

Publié samedi 24 mars 2012
parClarisse Biraronderwa
:

Chaque 24 mars, l’Eglise catholique célèbre la journée mondiale de jeûne et de prière pour les missionnaires martyrs des œuvres de charité. En cette même date du 24 mars 2012, le Président de l’Assemblée Nationale s’est rendu dans la Paroisse de Kiremba de la province Ngozi pour se joindre à la population de cette localité pour la célébration de cette journée où étaient également prévues des cérémonies en mémoire des deux missionnaires tués à Kiremba en date du 27 novembre 2011. Le Président de l’Assemblée Nationale était accompagné par le Ministre de l’Intérieur, Edouard Nduwimana, le Gouverneur de la province de Ngozi, Claude Nahayo, ainsi que le Nonce Apostolique, Monseigneur Franco Coppola.

Dans son homélie pour la circonstance, le Curé de la Paroisse Kiremba a fait savoir que cette journée des martyrs fait rappeler tous ceux tués en missions pour les œuvres de charité en dehors de leurs pays natals. Leur mission se base sur l’amour qui les pousse à quitter leurs pays pour enseigner la parole de Dieu et l’amour aux autres, a fait savoir l’Abbé Isaïe Ntahondi. Pour l’année 2011, 18 prêtres, 8 sœurs et 4 laïcs ont été tués lors de leurs missions dans différents pays. Cette journée vient donc en mémoire de la fondatrice de la Congrégation dont sœur Lucretia Mamic, tuée à Kiremba, était membre. Sœur Lucretia et Francesco étaient venus au Burundi poussés par l’amour pour les plus pauvres. Il a exhorté à tout le monde de leur prendre pour exemple et de toujours lutter que le monde soit rempli de justice et la paix. A tous, le prédicateur du jour a demandé d’être des instruments de Dieu pour porter dans le monde l’amour et le bien-être.

Dans le discours prononcé par le Président de l’Assemblée Nationale devant des milliers de fidèles catholiques rassemblés en mémoire de ces illustres disparus assassinés lâchement dans la nuit du 27 novembre dernier, l’Honorable Pie Ntavyohanyoma a fait savoir qu’au nom du Président de la République, il était venu s’associer avec la population de Kiremba pour célébrer la journée dédiée aux martyrs en missions, et aussi prier pour les deux missionnaires, sœur Lukrezia Mamic et Francesco Bozzani, victimes d’une folie meurtrière de deux jeunes garçons qui ont eu lieu à Kiremba en date du 27 novembre 2011.

Il a vivement remercié le Curé de la paroisse pour l’invitation lui adressée ainsi que pour l’organisation de ces cérémonies. Il a fait savoir que le Burundi a perdu des amis et des partenaires dévoués à la cause des pauvres et des déshérités et s’est désolidarisé avec ses mauvaises actions qui ne visent qu’à renvoyer une image négative du Burundi.

Il a présenté ses vives condoléances à leurs familles respectives, à l’église catholique, à leurs pays natals à savoir la Croatie et l’Italie ainsi qu’à la population de Kiremba qui a perdu des amis venus au Burundi poussés par l’amour du prochain. Il a demandé à tous les partenaires du Burundi de ne pas être découragés par cet événement macable qui a entaché l’image du pays, mais de redoubler d’effort pour continuer à soutenir le pays dans ses programmes de développement économique et social.

Il a par la même occasion félicité la population de Kiremba qui, malgré ce malheur, est restée soudée et a collaboré pour que les malfaiteurs soient appréhendés et jugés. En honneur de la mémoire des disparus, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma a demandé à cette même population de rester soudée et de rester vigilante pour que cela ne se répète plus. Il a aussi remercié les partenaires du Burundi pour leur aide inestimable pour le pays.

Il a insisté que le pays doit être construit sur base de l’amour, le respect de la loi. Tout Burundais est appelé à travailler pour avoir un gain et vaincre la pauvreté et non pas s’enrichir en versant le sang des innocents. Il en a profité pour demander à toute la population de remettre toutes les armes détenues illégalement afin d’éviter des bains de sang qu’elles causent, et de dénoncer ceux qui refusent de les remettre.

Il a encore une fois, au nom du Président de la République, remercié les missionnaires qui se donnent corps et âme pour le bien-être de la population burundaise et leurs réalisations et a clôturé en réitérant ses sincères condoléances aux familles éprouvées, à l’église catholique et à la population de Kiremba. A la fin de la messe, tous ceux qui étaient présents ont suivi un chemin de la croix qui les a menés à l’endroit où est construit le mémorial de Sœur Lukrezia Mamic et Franceso Bozzani, appelé « la place de la résurrection ». Puis le Président de l’Assemblée Nationale y a déposé une gerbe de fleur, ainsi que ceux qui ont représenté les médecins et soignants de l’hôpital de Kiremba où les deux victimes travaillaient. A la fin, le Nonce Apostolique a béni le mémorial et a dit que cette place doit rappeler que tout le monde doit consacrer sa force au travail de Dieu et du bien, sans avoir peur de souffrir ou y laisser la vie. Tout homme est appelé à remplir ses devoirs sur terre afin de bénéficier du Royaume des Cieux à la fin de notre vie. Il a exprimé son souhait de voir ce sang versé porter des fruits pour le développement de la commune Kiremba et le Burundi entier.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |