Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ÉVÉNEMENTS » Événements

Cérémonies d’inhumation de Feu Son Excellence Monseigneur Joseph Nduhirubusa, Evêque émérite du diocèse de Ruyigi

Publié mercredi 25 juillet 2012
parTharza Manirakiza
:

Décédé le 16 juillet 2012 à 23 heures ½ d’une courte et grave maladie, les cérémonies d’inhumation de Son Excellence Monseigneur Joseph Nduhirubusa, Evêque Emérite du Diocèse de Ruyigi, ont eu lieu lundi 23 juillet 2012 à la Cathédrale Martyrs de l’Ouganda de Ruyigi à l’Est du Burundi.

Au nom du Chef de l’Etat, le Président de l’Assemblée Nationale s’est joint à l’Eglise catholique du Burundi, à la famille, aux proches et amis de l’illustre disparu pour la triste circonstance.

Aussitôt après la levée du corps du défunt à la morgue de l’Hôpital Rema de Ruyigi, nous sommes à 9 heures locales, la Cathédrale Martyrs de l’Ouganda était pleine à claquer de monde qui venait lui rendre un dernier hommage. Et pour cause, plus de trente ans durant, Monseigneur Joseph Nduhirubusa avait consacré toute sa vie au diocèse de Ruyigi qu’il a loyalement servi en tant qu’Evêque après l’ascension de Feu Monseigneur Joachim Ruhuna à l’Archevêché de Gitega.

Les membres de sa famille, le clergé catholique venu en masse en tête duquel l’ensemble des Evêques du Burundi, du Rwanda, l’Archevêque de Tabora en Tanzanie, les religieux et religieuses, les chrétiens de Ruyigi, les officiels administratifs et gouvernementaux en tête desquels le très Honorable Président de l’Assemblée Nationale, les proches, amis et connaissances du disparu, tous pleuraient la disparition inopinée de ce Pasteur et, en signe de dernier souvenir, ils se recueillirent un à un devant la dépouille mortelle du disparu emballée dans un cercueil couvert du drapeau national ; la crosse pastorale et la mitre de l’évêque étaient également mis à ses côtés.

Après plus de 2 heures de recueillement, l’Evêque du Diocèse de Ruyigi a inauguré la cérémonie eucharistique dite en mémoire de son prédécesseur à la tête de ce Diocèse, Feu Son Excellence Monseigneur Joseph Nduhirubusa.

Brossant succinctement le parcours de la vie de ce prélat qui a tout donné pour l’épanouissement de son territoire classé jadis parmi les régions économiquement plus en arrière du pays, j’ai nommé les provinces de Ruyigi, de Cankuzo et Rutana avant de basculer dans l’actuel diocèse de Rutana, Son Excellence Monseigneur Blaise Nzeyimana a fait savoir que l’ancien et deuxième Evêque de Ruyigi était né le 24 avril 1938 à Kigarika en commune et province de Ruyigi. Il fit ses études primaires à l’Ecole paroissiale de Rusengo, ses études secondaires au Petit Séminaire de Mugera, ses études supérieures au Grand Séminaire de Burasira et au Grand Séminaire de Bujumbura. Il fut ordonné prêtre le 21 juillet 1964 et exerça le ministère sacerdotal respectivement comme Vicaire de la paroisse de Mugera entre 1964 et 1967, comme Recteur du Petit Séminaire de Rusengo entre 1967 et 1968, puis Vice-Recteur du Petit Séminaire de Mugera entre 1968 et 1969.

Après cette carrière réussie au sein de son ancien diocèse de Gitega, l’Abbé Joseph Nduhirubusa s’engage dans la carrière académique. Il fit ses études de théologie pastorale à Lumen Vitae de 1969 à 1970, puis de théologie morale à l’Académie Alphonsienne de Rome de 1970 à 1975 où il décrocha un Doctorat.

Revenu au Burundi, l’Abbé Joseph Nduhirubusa sera successivement Chancelier du Diocèse de Ruyigi entre 1975 et 1976, Vice-Recteur et professeur de théologie morale et pastorale au Grand-Séminaire de Bujumbura entre 1976 et 1980. Nommé évêque le 26 avril 1980, Monseigneur Joseph Nduhirubusa fut sacré le 04 mai 1980 à Kinshasa en République démocratique du Congo par Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II.

Dans sa vie privée, Monseigneur Joseph Nduhirubusa était un homme épris de la dignité humaine, l’honneur et les droits de la personne humaine, le développement intégral de la personne, d’où son maître mot « Tu changeras même le monde », a rappelé l’Evêque du Diocèse de Ruyigi.

Monseigneur Blaise Nzeyimana a terminé son oraison funèbre en remerciant publiquement tous ceux qui lui ont manifesté sympathie et à toute l’Eglise catholique, leur compassion et soutien après le décès de l’illustre disparu. Il a nommément cité l’Eglise catholique de la Tanzanie, celle du Rwanda, de la République démocratique du Congo, le Gouvernement du Burundi, le Bureau des Nations Unies au Burundi, le mouvement Focolari dans lequel a évolué Monseigneur Joseph Nduhirubusa depuis son jeune âge, ainsi que des personnalités et organisations privées.

Au nom du Souverain Pontife, le Pape Benoît XVI, le Chargé d’Affaires ad intérim à la Nonciature Apostolique au Burundi a présenté les condoléances du Saint Siège à la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi, à l’Evêque du diocèse de Ruyigi, aux prêtres, aux consacrés, aux séminaristes, à la famille et aux fidèles chrétiens du diocèse de Ruyigi pour la perte d’une personnalité d’une aussi grande valeur. Il a imploré le Tout-Puissant pour qu’Il puisse accueillir ce pasteur infatigable dans son Royaume exempt de malheurs. Dans son homélie du jour après la première lecture tirée du Livre d’Isaïe 11,1-10 et de l’évangile de Saint Matthieu 25, 31-46, l’Evêque du diocèse de Ngozi et Président de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi a longuement loué la bravoure et le courage de Feu Monseigneur Joseph Nduhirubusa, la sagesse et l’humilité dont il a toujours fait montre tout au long de sa vie à la tête de l’épiscopat de Ruyigi. Monseigneur Gervais Banshimiyubusa n’a pas manqué de saluer le développement que Feu Monseigneur Joseph Nduhirubusa a imprimé à son diocèse, les œuvres charitables et caritatives qu’il a initiées et développées à l’endroit des nécessiteux ; bref, lui et Feu Monseigneur Joachim Ruhuna méritent d’être récompensés pour leur mission de pasteurs modèles bien accomplie au service du peuple de Dieu, a professé le Président en exercice de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi.

Après la messe dite en requiem du défunt, le représentant de la famille de sang a souhaité bon repos de l’âme de leur cher parent et ont prié qu’il soit récompensé pour les bienfaits accomplis aux siens. Au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Pierre Nkurunziza, le Très Honorable Président de l’Assemblée Nationale a dans son discours de circonstance fait savoir qu’en cette date du 16 juillet 2012, c’est avec un regret que le Burundi et tous les Burundais ont appris la mort inopinée de leur frère et parent, Son Excellence Monseigneur Joseph Nduhirubusa, raison pour laquelle il est venu pour s’ associer à tous les chrétiens du diocèse de Ruyigi, toute l’Eglise catholique, ainsi que tout le peuple burundais en vue de rendre un dernier hommage à l’illustre disparu.

Au nom de Son Excellence le Président de la République du Burundi, au nom de l’Assemblée Nationale et du Sénat, au nom de tout le peuple burundais et en son nom propre, le Président de l’Assemblée Nationale a exprimé ses condoléances les plus attristées à la famille éprouvée, à toutes ses connaissances, au diocèse de Ruyigi, à l’église catholique ainsi qu’à tous les chrétiens.

Dieu son créateur le prive des siens alors qu’ils l’aimaient et qu’ils souhaitaient encore une fois le côtoyer et écouter ses enseignements combien importants pour la vie quotidienne, a-t-il regretté. Il a vivement réaffirmé que Son Excellence Monseigneur Joseph Nduhirubusa était un homme sage, clairvoyant et intègre. C’était un véritable homme de Dieu plein de foi, de sagesse et d’un amour sincère pour le peuple qu’il était censé guider. Le Président de l’Assemblée Nationale a ajouté que dans ces dernières années, le Burundi avait traversé des périodes difficiles et nul n’ignore que si ce n’étaient pas la sagesse, la bienveillance de certains de nos Ainés et les vrais serviteurs de Dieu, en l’occurrence Feu Monseigneur Joseph Nduhirubusa, notre patrie ne pourrait pas en sortir.

Au nom du Président de la République du Burundi, il a profité de cette occasion pour témoigner sa gratitude envers l’Eglise catholique pour sa contribution à travers ses serviteurs comme Son Excellence Monseigneur Joseph Nduhirubusa, au moment où le peuple burundais était dans de dures épreuves. L’Eglise catholique n’a ainsi ménagé aucun effort pour prôner l’amour, l’entraide et le pardon mutuel entre le peuple burundais tout entier, a félicité l’Honorable Pie Ntavyohanyuma.

Monseigneur Simon Ntamwana, Archevêque de Gitega et Métropolitain de la Province ecclésiastique de Gitega dont dépend le diocèse de Ruyigi et Evariste Ngoyagoye, Archevêque de Bujumbura et compagnon du défunt 58 ans durant ont loué la sagesse et le modèle incarnés par Feu l’Evêque émérite de Ruyigi à l’endroit de ses cadets et de ses sujets. Les deux prélats ont souhaité que son exemple puisse être le ferment de tous les chrétiens.

Après les discours d’adieu à l’endroit de l’illustre disparu, l’étape suivante devrait être l’absoute de la dépouille mortelle par Monseigneur Joachim Ntahondereye, Evêque de Muyinga, et enfin la déposition dans une tombe dûment aménagée dans le coin droit de la Cathédrale Martyrs de l’Ouganda construit par le même Evêque de son vivant.

Les cérémonies d’inhumation de Monseigneur Joseph Nduhirubusa ont été bouclées par le dépôt des gerbes de fleurs sur la tombe en signe de respect et de dernier souvenir à la personnalité. Tour à tour, les hautes personnalités présentes à cette cérémonie, à commencer par l’Evêque de Ruyigi, le Bureau de la Conférence épiscopale, les représentants de la famille de sang, le Président de l’Assemblée Nationale, les députés élus dans la circonscription de Ruyigi, le Parti CNDD-FDD, les ordres religieux, diverses organisations et bien d’autres particuliers ont réitéré leur reconnaissance envers Feu Son Excellence Monseigneur Joseph Nduhirubusa avant de se recueillir sur sa tombe et, c’en a également été leur adieu à l’endroit du disparu.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |