Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Commémoration du 23ème anniversaire de la Charte de l’Unité Nationale

Publié jeudi 6 février 2014
parKabura Elidad
:

La Première Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale s’est jointe à la population de Gitega

La commémoration du 23ème anniversaire de la Charte de l’Unité Nationale a débuté par une messe qui a été célébrée à la Paroisse Saint Sacrement de Gitega (Rukundo).

Dans son homélie, l’Archevêque du Diocèse de Gitega, Monseigneur Simon Ntamwana s’est focalisé sur la parole de Dieu écrite dans l’évangile de Saint Jean, rappelant la mission des autorités du pays. Il a interpellé les dirigeants du pays que Dieu a passé par la population pour les mandater, et que par conséquent ils doivent se soucier des conditions de vie de la population. Bref, l’unité, selon ce prédicateur, aide les politiques à servir tout le monde et promouvoir la paix, l’amour, le sacrifice et par conséquent le développement du pays.

JPEG - 60.2 ko
Le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale à la messe

Après la célébration eucharistique, la Première Vice-présidente de l’Assemblée Nationale et représentant du Gouvernement dans ces cérémonies s’est rendue au monument de l’Unité nationale nouvellement érigé à quelques mètres du bureau provincial de Gitega pour le dépôt des gerbes de fleurs. Madame la Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale et Marraine de la Province de Gitega avait pris part à ces cérémonies. Les deux hôtes ont déposé une gerbe de fleurs au monument de l’Unité Nationale.

JPEG - 46.2 ko
Le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale et le Ministre de la Fonction Publique venaient de déposer la gerbe de fleurs au monument de l’Unité Nationale

Dans son discours de circonstance, l’Honorable Mo-Mamo Karerwa a, au nom du Gouvernement du Burundi, remercié la présence de la population de Gitega à ces cérémonies. Elle a rappelé que le Burundi a été toujours caractérisé par l’Unité, une unité longtemps considérée comme une corde unissant tous les Burundais. Après avoir dit non à la violence, la vengeance, les tueries ainsi que d’autres vices qui ont menacé le Burundi au fur des temps, ce représentant du Gouvernement a invité la population de Gitega au respect mutuel, à la tolérance, à la justice, à la gestion du pays dans l’unité et le respect de la personne humaine.

JPEG - 61 ko
Le Premier Vice- Président de l’Assemblée Nationale prononçant le discours de circonstance

Le Gouvernement burundais se préoccupe du renforcement de l’unité par la lutte contre la faim, la sécurité de tous les Burundais, la justice équitable, la réintégration et la réinsertion des rapatriés, la gratuité des soins de santé, l’enseignement fondamental gratuit, la villagisation, le CSLP II, la gestion inclusive des affaires du pays, pour ne citer que ceux-là.

Tout Burundais est appelé à éviter le désordre basé sur les grèves, les intérêts politiques, l’ethnisme ou le régionalisme. « Toute personne ayant de telles spéculations n’a pas de place dans le pays et ne sera pas permis d’avancer. », a-t-elle conclu.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |