Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Commémoration du 23ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior NDADAYE.

Publié vendredi 21 octobre 2016
parChristine Nahimana
:
JPEG - 60.7 ko
Les Hautes Autorités du pays pendant la messe

Vendredi 21 octobre 2016, le Burundi commémore le 23ème anniversaire de l’assassinat du premier Président démocratiquement Elu, Feu Melchior NDADAYE. Les cérémonies ont débuté par une messe qui a été célébrée par l’Archevêque de Bujumbura, Monseigneur Evariste NGOYAGOYE. Les hautes personnalités du pays avaient répondu présents à ce rendez-vous, à commencer par le Président de la République, Son Excellence Pierre NKURUNZIZA. On notera aussi la présence du Président de l’Assemblée Nationale, le Très Honorable Pascal NYABENDA, le Premier Vice-Président de la République, Monsieur Gaston SINDIMWO, le Deuxième Vice-Président de la République, l’Honorable Joseph BUTORE.

JPEG - 73.3 ko
Vue partielle des chrétiens

Dans son homélie, Monseigneur Evariste NGOYAGOYE a rappelé que la semaine dernière, le Burundi commémorait le 55ème anniversaire de l’assassinat du Héros de l’Indépendance, le Prince Louis RWAGASORE. Aujourd’hui, a-t-il enchaîné, le peuple burundais commémore le 23ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior NDADAYE. Ces deux événements démontrent à suffisance que le peuple burundais est loin d’être tolérant, un comportement qui se solde même par des tueries. Et d’exhorter tout le monde à faire montre de pénitence, seule voie du Salut.

Revenant à la Génèse, l’Archevêque de Bujumbura a déclaré que depuis sa création, l’homme devient enfant de Dieu. Quand bien même l’homme demeure pécheur, Dieu lui pardonne toujours.

Jésus-Christ a expliqué que c’est à cause de la dureté du cœur humain que Moïse a exigé au mari une lettre de répudiation de sa femme. Lameck qui avait deux femmes s’est étonné pour Adam qui a commis un meurtre sur son frère alors que lui en commet soixante-dix fois sept par semaine. C’est curieux que la Bible ait retenu ce même chiffre comme formule de pardon, a révélé Monseigneur Evariste NGOYAGOYE.

C’est en étant cloué sur la Croix que Jésus-Christ nous a sauvés, a-t-il poursuivi. Même le voleur qui était lui aussi cloué sur la croix à côté de Jésus-Christ s’est vite repenti car il a reconnu Dieu en Jésus-Christ. De même, le soldat qui a rencontré Jésus-Christ portant sa croix a par après témoigné qu’Il était enfant de Dieu. Au voleur comme au soldat, Jésus leur a promis qu’il serait avec eux au Paradis. Après sa résurrection, Jésus-Christ est apparu aux apôtres en leur souhaitant la paix en signe de salutation, s’est-il réjoui.

JPEG - 69.5 ko
Le bureau de l’Assemblée Nationale à la place du Héros de la démocratie

C’est dans tous ces passages de la Bonne Nouvelle que nous puisons la pénitence, un sentiment qui nous permet de dépasser le sort qui a été réservé au Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance et au Président Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie. Et d’espérer qu’avec l’opérationnalisation de la CVR, le Burundi va franchir des échelons tendant à cette réconciliation nationale. Pour l’Eglise Catholique, une Croix est en train de circuler dans toutes les paroisses dans le but justement de rassembler les chrétiens afin de bâtir le Burundi.

JPEG - 65.5 ko
Dépôt d’une gerbe de fleur par le couple présidentiel

Après la messe, les Hautes Autorités du pays et les chrétiens se sont dirigés vers le Palais du 1er Novembre où repose Feu Président Melchior NDADAYE et certains de ses collaborateurs. Là, ils ont suivi un extrait du discours que le Président Melchior NDADAYE a prononcé à le veille de la victoire de son parti, Front pour la Démocratie au Burundi, FRODEBU en sigle, aux élections de juin 1993.

Les cérémonies ont été clôturées par le dépôt des gerbes de fleurs par les autorités de marque et les familles proches.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |