Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Descente des Honorables Députés dans les enceintes des Services Techniques Municipaux (SETEMU)

Publié mardi 29 novembre 2016
parPetronie Bucumi
:
JPEG - 41.6 ko
Le président de la commission au milieu à sa droite le DAFà sa gauche le DG expliquant aux Honorables Députés le fonctionnement de SETEMU

Dans la série des descentes des Honorables Députés, Membres de la Commission de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Environnement, du Développement Communal et des Travaux Publics, ces derniers ont effectué une descente dans les enceintes des Services Techniques Municipaux(SETEMU) et sur le littoral de la rivière NTAHANGWA en date du 25 novembre 2016. Pour rappel, cette descente fait suite à celle du 10 novembre 2016 qui les a menés successivement chez AFRITAN et chez AFRITEXTILE, ex COTEBU. Ces deux usines ont en effet signé des contrats avec le SETEMU pour le traitement des eaux usées avant de les déverser dans le lac Tanganyika .

Le Directeur Général de SETEMU, Monsieur Sadiki CIZA collégialement avec le Directeur Financier de cette société, Monsieur Désiré GAHUNGU, se sont entretenus avec les Honorables Députés sur le fonctionnement des SETEMU. En effet, le Directeur Général a fait savoir que depuis sa création en 1983, les SETEMU se sont assignés la mission de nettoyer la ville de Bujumbura en traitant les eaux usées de toute la ville et ce, en étroite collaboration avec la Mairie de Bujumbura. Mais à sa grande surprise, six ans après, le contrat a brusquement été rompu. Depuis 1989 donc, les SETEMU travaillent bénévolement.

La conséquence de cet état de fait est que, actuellement, les SETEMU ne sont plus à mesure de remplir son devoir, faute de moyens financiers. Les égouts publics sont bouchés dans plusieurs coins de la ville de Bujumbura et les pièces de rechange sont chères et des fois même importés, a renchéri Monsieur Sadiki CIZA. Qui pis est, la Mairie de Bujumbura n’honore pas ses engagements même lorsqu’elle offre un marché aux SETEMU, s’est plaint le Directeur Général qui a terminé ses propos en sollicitant auprès de ces Elus du peuple le vote des lois en faveur de SETEMU comme celle relative à un budget suffisant pour pouvoir fonctionner. Le Directeur Général souhaite aussi avoir la liberté de postuler dans les marchés publics à l’instar des autres sociétés pour son autofinancement. Il n’a pas manqué de proposer la construction d’une nouvelle station d’épuration pour les nouveaux quartiers. Après cet exposé, le président de la Commission, a fait un clin d’œil aux autorités des SETEMU. Il faut s’ approcher des écoles, des hôpitaux et des camps militaires qui ont branché leurs canalisations à celle de SETEMU pour qu’ils contribuent à son fonctionnement à l’instar de l’ AFRITEXTILE , BRASSERIE et AFRITANK, a conseillé l’Honorable Bernard NDAYISENGA qui a quand même reconnu que ces derniers n’honorent pas leurs engagements au rythme convenu.

JPEG - 51 ko
les eaux usées déjà dans la station d’épuration de Buterere

Après cet entretien, les Honorables Députés ont visité la station d’épuration de Buterere. Le technicien des SETEMU, Monsieur Christophe, a signalé que cette station a été conçue pour accueillir 45.000 m345 des eaux usées. Mais actuellement la station d’épuration de Buterere n’accueille que 10.000 m3, parce que les égouts publics sont presque tous bouchés ; ce qui fait que l’assainissement dans la ville de Bujumbura est difficile. Cette station est faite de six bassins communicants qui nécessitent un curage une fois par an.

JPEG - 52.3 ko
Le technicien de SETEMU avec les Honorables Députés sur les bassins communiquants

Le coût d’un seul curage par bassin s’élève à 40.000.000 Franc burundais, un montant qui dépasse les moyens dont les SETEMU disposent. Par ailleurs, cette station est en état critiquable. Les vices d’Archimède en panne ne sont pas réparés, sur les quatre vices prévus, seuls deux sont en bon état. Les autorités des SETEMU ont eu l’occasion de signaler à ces Honorables Députés que l’urbanisme continue de morceler les parcelles même dans le site de transition où la population construit même sur les lits de séchage alors que ces derniers ont une odeur nauséabonde, ce qui constitue un danger pour la vie humaine. Les Honorables Députés ont pris conscience de la contribution de tout un chacun pour que les SETEMU fonctionnent normalement parce que la vie de toute la population en dépend.

JPEG - 58.9 ko
Une maison d’habitation qui a perdu son clôture à cause de la rivière NTAHANGWA

Les Honorables Députés ont terminé cette descente par la visite du littoral de la rivière NTAHANGWA, du côté du Quartier Kigobe Sud pour se rendre compte de l’état de sa protection. Arrivés sur le lieu, ils ont constaté que la situation est alarmante, certaines habitations se sont en effet écroulées, d’autres demeurent en danger à cause des berges qui s’élargissent démesurément.

Ce qui est encore plus fâcheux, c’est que les gens continuent à y construire des maisons d’habitation. Les Honorables Députés ont remarqué que la seule solution pour protéger ce littoral est de construire des tunnels tout au long des rivières passant par la ville de Bujumbura.

JPEG - 57.3 ko
Les Honorable Députés observant le littoral de la rivière
 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |