Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Descente du Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale à Gashoho

Publié jeudi 21 septembre 2017
parPetronie Bucumi
:

« Bonne guérison » ! Tel a été le souhait du Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale aux malades de l’Hôpital de Gashoho en province de Muyinga le mercredi 20 septembre 2017. A côté de ce réconfort, l’Honorable Jocky-Chantal NKURUNZIZA s’était muni d’un paquet de vivres composé de riz et de haricot. Les Elus du peuple, a déclaré la Visiteuse de marque, pensent toujours aux malades. Ils sont aussi conscients que ces malades ont participé aux élections qui ont mis en place les institutions actuelles, a-t-elle renchéri avant d’inviter les patients, une fois en forme, de participer à la construction de leur patrie en répondant présent aux travaux de développement communautaire.

JPEG - 50.4 ko
Le Deuxième Vice Président de l’Assemblée Nationale en pleins travaux

Après cette visite, le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale a effectué des travaux de développement communautaire qui consistaient au pavage d’une salle de classe au Lycée Technique Communal de Muruta. Le Gouverneur de la province de Muyinga, Madame Aline MANIRABARUSHA a, dans son mot d’accueil, prodigué des conseils aux jeunes filles de la province en général et à celles de cette localité en particulier de poursuivre les études afin de pouvoir occuper des places importantes dans le pays, comme elles en ont l’exemple du Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale.

JPEG - 58.5 ko
Le gouverneur de Muyinga prodiguant des conseils à la population

La présentation des Parlementaires élus dans cette circonscription de Muyinga a débuté le discours de l’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA qui a conseillé les habitants de cette province à bien entretenir ces locaux. Pilier des connaissances, ces infrastructures sociales serviront mêmes à leurs arrières enfants, a-t-elle démontré avant de leur promettre de revenir les aider dans la construction d’une université.

Partant de leurs salutations : « Tugire amahoro – Twarayarondeye », le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale leur a interpellé à continuer la bonne cohabitation dans la quadrilogie afin de sauvegarder la paix et la sécurité. Connaître à fond ceux qui leur rendent visite en provenance du pays voisin de Tanzanie serait un atout pour sauvegarder la paix et la sécurité dans leur province, a-t-elle poursuivi avant de les exhorter à voler au secours des rapatriés jusqu’à la prochaine récolte.

JPEG - 70.4 ko
Vue partielle des participants à la réunion

La réunion de sécurité a été organisée au centre de Masanganzira au terme de ces travaux de développement communautaire. Les administratifs de la base au sommet étaient conviés à cette réunion. Dans son discours, l’administrateur de la commune de Gashoho, monsieur Désiré BIGIRIMANA, s’est réjoui du résultat de la sensibilisation à l’endroit des ménages : 1.500 couples ont déjà contracté des mariages devant l’officier de l’état civil au cours cette année alors que l’année passée les mariages célébrés étaient inférieurs à 600. Elle n’a pas manqué de signaler que les conflits fonciers causent l’insécurité dans sa commune, chose que d’autres représentants des communes ont signalé. Les cas des voleurs des plantes sur pied ou dans les ménages, ceux qui sont accusés de sorcellerie, les conflits fonciers, tels sont les fléaux qui sont à la base de l’insécurité dans cette province, a commenté le Gouverneur de Muyinga après avoir présenté les administrateurs. La pêche illicite qui se remarque aussi dans le lac Rweru et dans la rivière Ruvubu, l’abandon scolaire surtout pour les jeunes filles qui se marient trop tôt, les feux de brousse, la gestion des enfants de la rue et les femmes à plusieurs partenaires ainsi que le concubinage /la polygamie, sont d’autres sources d’insécurité dans cette province. L’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA a interpellé les participants à sensibiliser la jeunesse à fréquenter l’école jusqu’à être diplômé, ce qui pourrait atténuer ces conflits fonciers. Concernant les feux de brousse, le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale leur a rappelé de se souvenir que tout ce qui nous fait vivre vient de la terre et que tout être vivant dépend de la terre, comme pour leur démontrer l’utilité de protéger l’environnement.

JPEG - 55.6 ko
Le Deuxième Vice Président de l’Assemblée Nationale répondant aux questions des intervenants

Concernant la gestion des enfants de la rue et des femmes à plusieurs partenaires, l’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA a emboité le pas au Gouverneur de province qui a proposé de les regrouper dans les associations afin de leur créer des emplois comme balayer les marchés. S’adressant aux commerçants, elle les a exhortés à contribuer à la construction de leur patrie en payant les impôts, ce qui est d’ailleurs un devoir civique. Pour ceux qui s’adonnent à la fraude, ils doivent être conscients que les pays bénéficiaires de nos productions ne les remercient pas.

A propos de la loi qui protège les familles, les Députés ont fait savoir qu’ils ont recommandé qu’il ait des textes qui l’accompagnent parce qu’elle est incomplète au niveau de protéger l’épouse qui vient de passer plusieurs années dans un foyer. Cela a été évoqué parce que les premières femmes chez un homme polygame se retrouvent dans la rue une fois que le mari choisit de contracter le mariage avec sa deuxième épouse. L’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA a clôturé la réunion en sensibilisant les populations de Muyinga à toujours privilégier la voie de la justice.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |