Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Journée d’échanges parlementaires sur les principes démocratiques en période électorale

Publié vendredi 27 juin 2014
parChristine Nahimana
:

Jeudi 26 juin 2014, une journée d’échanges parlementaires sur les principes démocratiques en période électorale a été organisée par le Parlement burundais en collaboration de l’Association des Parlementaires Européens pour l’Afrique, AWEPA. Cette journée d’échange s’inscrivait dans le cadre de permettre aux parlementaires de maîtriser le processus électoral et de doter des outils nécessaires pour la préparation des élections de 2015 et ainsi améliorer leurs prestations en matière de contrôle de l’action gouvernementale.

JPEG - 35.5 ko
L’Honorable François Kabura procédant à l’ouverture des travaux de la journée

Le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable François Kabura, qui a ouvert les travaux de cette journée d’échanges, a fait savoir que lorsqu’un processus électoral est mal géré, les tensions politiques peuvent facilement se transformer en de réelles violences. Dans ce cas, la responsabilité revient à tous les acteurs concernés dont, entre autres, les institutions étatiques, le peuple, les leaders politiques, la société civile et les médias.

Il importe donc d’accorder toute l’attention voulue à la période pré-électorale en prêchant la tolérance, l’acceptation des principes démocratiques et le respect du droit de chacun d’exprimer et de défendre ses opinions pacifiquement et dans le respect absolu de l’autre. Il est alors indispensable d’accorder aux citoyens le droit de jouir des mêmes droits d’y participer en tant qu’électeurs ou candidats.

JPEG - 63.6 ko
Une vue partielle des participants

A la fin de la journée, les parlementaires ont recommandé :

  1. Au ministère de l’Intérieur de vulgariser rapidement le contenu du Code électoral ;
  2. Aux parlementaires de faire respecter la Constitution et le Code électoral pour guérir les divisions du passé, d’unir, de rassurer et de réconcilier ;
  3. Aux partis politiques de s’auto-évaluer par rapport à ce qui s’est passé lors des élections de 2010 afin de renforcer leur positionnement et contribuer à prévenir les incidents qui se sont produits et aux partis politiques divisés de se réunifier pour renforcer leur participation aux élections de 2015 ;
  4. Aux médias et à la société civile, il leur a été demandé d’observer les lois et règlements qui les régissent dès lors que certains d’eux passent à côté de leurs cahiers de charges ;
  5. Il a été recommandé également de vulgariser les changements qui ont été apportés aux mesures de répression des contrevenants à la loi électorale
 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |