Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » VOTE DE LOIS » Analyse et adoption en plénière

L’Assemblée Nationale a adopté le projet de loi portant abrogation de la loi n°1/10 du 11 juillet 2008 portant réinstauration de la taxe hôtelière et touristique

Publié vendredi 23 mars 2012
parChristine Nahimana
:

Les Honorables Députés réunis en séance plénière du 23 mars 2012 ont adopté à l’unanimité le projet de loi portant Abrogation de la loi n°1/10 du 11 juillet 2008 portant Réinstauration de la taxe hôtelière et touristique. Avec ce projet de loi, il a été constaté que ce projet de loi était discriminatoire, a expliqué la Ministre du Commerce, de l’Industrie, des Postes et du Tourisme, Madame Victoire Ndikumana.

Les opérateurs du secteur paient, en effet, tous les impôts et taxes appliqués au Burundi, mais ils sont les seuls à payer une taxe hôtelière et touristique.

Les parlementaires ont été unanimes par rapport à l’existence des entraves au développement du [tourisme au Burundi→http://www.burunditourisme.com]. Ils ont alors demandé à la Ministre en charge du tourisme de leur faire part des actions envisagées pour lever ces obstacles. Ils ont également félicité Madame la Ministre pour les prix récoltés à Berlin lors des expositions au Salon International du Tourisme. Les parlementaires ont suggéré la création d’un institut de tourisme pour améliorer la qualité des services offerts dans les hôtels locaux.

JPEG - 32.1 ko
Madame Victoire Ndikumana, la Ministre du Commerce, de l’Industrie, des Postes et du Tourisme

Dans les réponses fournies par la Ministre Victoire Ndikumana, celle-ci a montré la part de la participation du Burundi dans ces salons internationaux du tourisme. La Ministre en charge du Tourisme a fait savoir qu’avec ces participations, le Burundi est entrain de redorer le blason. En plus, ceux qui ignorent la situation géographique du Burundi saisissent cette opportunité pour avoir des informations en rapport avec ce pays. Elle a également ajouté que dans le souci de promouvoir le tourisme, une étude a été faite et est en cours de mise en œuvre. Par exemple, c’est dans le souci d’avoir un personnel qualifié dans les services des hôtels qu’une section a été créée à l’Ecole Technique Secondaire de Kamenge et au Lycée de Bukeye.

Dans le cadre de la Communauté Est-Africaine, des experts sont au travail pour l’instauration d’un visa touristique unique. Les touristes pourront alors entrer dans n’importe quel pays partenaire dans l’espace de l’EAC.

Après les interventions des uns et des autres, ce projet de loi a été adopté sur un score de 78 voix sur 78 votants dont quatre procurations.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |