Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » VOTE DE LOIS » Analyse et adoption en plénière

L’Assemblée Nationale a analysé et a adopté Projet de loi portant Ratification par la République du Burundi de l’Accord de Don entre la République du Burundi et l’Association Internationale de Développement (IDA) relatif au Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l’efficacité Gouvernementale(PRCIEG), signé à Bujumbura le 1er avril 2016

Publié jeudi 30 juin 2016
parPetronie Bucumi
:
JPEG - 76.1 ko
Les membres du bureau adoptent le Projet loi

Mercredi le 29 juin, les Honorables Députés ont analysé et adopté à l’unanimité le Projet loi portant Ratification par la République du Burundi de l’Accord de Don entre la République du Burundi et l’Association Internationale de Développement (IDA) relatif au Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l’efficacité Gouvernementale(PRCIEG), signé à Bujumbura le 1er avril 2016.

Un Membre du Gouvernement était présent pour répondre aux questions posées par les élus du peuple, à savoir le Ministre de la Bonne Gouvernance et du Plan, Monsieur Serges NDAYIRAGIJE.

JPEG - 48.7 ko
Le représetant du Gouvernement exposant les motifs

Dans son exposé de motif , l’Envoyé du Gouvernement a fait savoir que le renforcement de l’efficacité des institutions publiques à travers l’amélioration de la qualité de leur gouvernance et le renforcement des capacités du secteur public à mobiliser des recettes et à les repartir efficacement, sont des conditions essentielles pour libérer le potentiel de croissance du pays et s’attaquer aux sources de sa fragilité chronique. L’objectif du développement de ce projet consiste à améliore la gestion budgétaire en renforçant les systèmes et procédures dans les domaines prioritaires du Gouvernement à travers quatre composantes à savoir la mobilisation des recettes publiques, le contrôle de dépenses publiques, la gestion du secteur minier et les statistiques pour assurer l’élaboration de politiques publiques efficaces au Burundi, a-t-il ajouté. Les Honorables Députés se sont inquiétés du fait que ce don de 22 millions de dollars sur une période de 5 ans, donné par le Groupe de la Banque Mondiale ne peut pas suffire, à voir les quatre composantes du Projet qui sont très vastes et importantes.

JPEG - 113.5 ko
Vue partielle des Honorables Députés adoptant à l’unanimité le Projet loi

Le Représentant du Gouvernement a signalé que ces quatre composantes sont structurées de manière complémentaire. En cas de besoins, a-t-il poursuivi, le projet pourra être restructuré dès sa mise en œuvre et conjointement avec une mission de supervision de la Banque Mondiale. Un financement complémentaire est envisagé dans le cadre du cofinancement du Royaume de Belgique à hauteur de six millions de dollars américains, s’est-il réjouit.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |