Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Audiences

L’Assemblée Nationale à l’écoute des organisations paysannes

Publié samedi 28 janvier 2012
parChristine Nahimana
:

C’est ce qui ressort de l’audience que l’honorable François Kabura, Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale a accordée à une délégation de 19 organisations des producteurs agricoles et organisations d’appui du Burundi ce lundi 12 décembre 2011.

Selon Annick Sezibera qui conduisait cette délégation, ces organisations sont satisfaites de la collaboration avec le Parlement. Une année après la tenue d’une semaine consacrée à une foire agricole à laquelle la 2ème institution du pays a participé, certaines doléances des agriculteurs ont été pris en compte d’où le budget de ce secteur a été revu à la hausse passant de 3 à 6,7%, en 2011.

Cette délégation était venue aussi remettre au Parlement burundais la déclaration du forum paysan qui s’est tenu à Bujumbura du 6 au 8 décembre 2011. Même si le document arrive tard, Madame Annick Sezibera a survolé les quatre éléments qui préoccupent les agriculteurs. Outre le crédit agricole et les intrants agricoles, le rôle et la participation des organisations des producteurs dans la mise en œuvre du Plan National d’Investissement Agricole (PNIA) ainsi que le foncier et la villagisation ont été aussi évoqués. Concernant le crédit agricole, elle a avoué que le problème n’est pas l’accès au crédit mais les conditions d’accès. Le Fonds de Microcrédit Agricole (FMCA) qui remédierait à cette situation devrait être utilisé pour la bonification du taux d’intérêt, la garantie du crédit agricole, le fonds de calamité et la fixation du taux d’intérêt de crédit agricole négocié entre les agriculteurs, le Gouvernement et les institutions financières.

Tout en saluant la mesure du Gouvernement de subventionner les engrais, le chef de délégation a émis le souhait de voir une subvention générale étant donné que le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage importe près de huit mille tonnes alors que les besoins du pays avoisine 30 mille tonnes. Les textes de mise en application des centres semenciers seraient aussi nécessaires.

A propos de la question foncière, la délégation a aussi salué le nouveau code foncier et souhaite que le processus de décentralisation soit accéléré. Elle a également proposé au Gouvernement d’appliquer la villagisation après avoir identifié les sites et les éléments prioritaires. Pour ce qui est du rôle et de la place des organisations paysannes pour la mise en œuvre du Plan National d’Investissement Agricole, la délégation s’étonne que le forum des producteurs agricoles ne soit pas encore agréé depuis 2009 alors que c’est un cadre de renforcement des capacités.

Après le complément des autres membres de la délégation et le partage des expériences des autres pays, le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale a promis de transmettre les satisfactions du forum des paysans aux membres du Bureau. L’honorable François Kabura a aussi rassuré que l’Assemblée Nationale fait de son mieux pour l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs. C’est dans cette optique qu’un certain nombre de textes ont été adoptés notamment le projet de loi portant cadre organique des groupements pré-coopératifs et le nouveau code foncier, à côté du budget alloué à l’agriculture qui a doublé, a-t-il expliqué avant de se réjouir de la participation des paysans qui s’amorce avec le mouvement paysan dans l’élaboration du plan de développement agricole.

Précisons que 19 octobre 2010, le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale avait ouvert solennellement la foire agricole à l’hémicycle de Kigobe où était organisé aussi l’exposition des photos.

Christine Nahimana

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |