Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » VOTE DE LOIS » Analyse et adoption en plénière

L’Assemblée Nationale adopte deux projets de lois liés à l’électrification rurale

Publié mardi 29 décembre 2015
parFlorine Mukeshimana
:
JPEG - 59.8 ko
Vue de profil des Honorables Députés
Les Honorables Députés adoptent à l’unanimité les deux projets de lois

Le mardi 29 décembre 2015, l’Assemblée Nationale a procédé à l’analyse et l’adoption de deux projets de lois.

Il s’agit du Projet de Loi portant Ratification par la République du Burundi de l’Accord de Prêt entre la République du Burundi et le Fonds de l’OPEP pour le Développement International (OFID) et le Projet de Loi portant Ratification par la Gouvernement du Burundi et la Banque Arabe de Développement Economique en Afrique(BADEA) relatif au Projet d’Electrification Rurale de la Province de Kirundo.

JPEG - 45.1 ko
L’Honorable Pascal Nyabenda, Président de l’Assemblée Nationale, et le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale dirigent la plénière

Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pascal NYABENDA qui présidait la plénière a demandé au Ministre de l’Energie et des Mines, Ingénieur Côme MANIRAKIZA de présenter brièvement aux Députés le motif de ces prêts.

Dans son exposé des motifs, le Ministre de l’Energie et des Mines a déclaré que ces prêts seront utilisés dans le financement des Projets d’Electrification Rurale dans les Provinces de Kirundo, Muyinga, Ruyigi et Rutana. Ces deux projets de lois sont complémentaires.

JPEG - 36.4 ko
Le Ministre de l’Energie et des Mines, Ingénieur Côme Manirakiza, répondant aux questions des Députés

Ainsi, le coût total du projet est de 24 000 000 de dollars américains. Le Financement de la BADEA est de 11 600 000dollars américains, la contribution au financement OFID est de 10 000 000 dollars et la contrepartie du Gouvernement du Burundi s’élève à 2 400 000 dollars.

Le Ministre de l’Energie et des Mines a précisé que face à l’insuffisance des fonds pour le financement du Projet, la BADEA a intercédé auprès du Fonds de l’OPEP pour le Développement International, pour compléter le financement.

C’est la Commission des Affaires Politiques, Administratives, des Relations Extérieures et de la Communauté Est-Africaine et la Commission de la Justice et des Droits de la Personne Humaine qui ont analysé à fond ces deux projets de lois.

Parmi les questions adressées au Ministre, les Honorables Députés ont voulu savoir les critères de sélection. Il leur a répondu qu’ils se sont basés sur l’éloignement des centres à électrifier par rapport au réseau électrique national et la disponibilité des sites potentiels pour la construction des microcentrales.

Pour ce qui est du déficit énergétique, le Ministre a répondu que l’objectif du ministère est d’augmenter la production énergétique. Ainsi, il a mentionné plusieurs projets qui sont en cours de préparation ou en cours d’exécution. La réussite de la première phase ouvrira une autre phase pour la construction des mini centrales hydroélectriques.

Les Honorables Députés ont adopté à l’unanimité les deux projets de lois.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |