Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

L’Assemblée Nationale encourage l’Institution de l’Ombudsman burundais à poursuivre le processus de consolidation de la paix et la tolérance dans la diversité politique pour la bonne réussite des élections de 2015

Publié vendredi 28 novembre 2014
parKabura Elidad
:

C’est à travers la participation du Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable François Kabura, que cette Institution a marqué sa solidarité habituelle à l’Institution de l’Ombudsman pour les assises au forum régionale (Makamba, Rutana, Bururi) des ligues des jeunes affiliées aux partis politiques et un atelier sur le rôle des démobilisés dans la consolidation de la paix et de l’harmonie sociale tenu à Makamba du 25 au 26 Novembre 2014.

JPEG - 52.3 ko
L’Honorable François Kabura prononçant le discours d’ouverture de l’atelier

L’Honorable François Kabura s’est dit satisfait des résultats enregistrés et a interpellé les jeunes et les ex-combattants à juguler toute forme de violences pouvant les caractériser au cours du processus électoral de 2015. Cette autorité remercie le Bureau de l’Ombudsman de ce qu’il fait dans la préparation mentale des leaders politiques, des jeunes et des démobilisés.

Pour le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale, ces assises sont une opportunité de sauvegarder la paix et assoir une cohabitation pacifique par le règlement pacifique des conflits. Il a demandé à ses hôtes d’être conscients que le Burundi appartient à tous les Burundais malgré leurs différences et leur a exhorté de se respecter et éviter des propagandes sectaires.

JPEG - 71.5 ko
Photo de famille

Dans ses discours d’ouverture et de clôture, le Médiateur burundais, l’Honorable Mohamed Rukara, a remercié vivement les jeunes et les démobilisés pour avoir participé massivement au débat dans le souci d’avancer le pays sur le chemin de la démocratie et la paix. L’Ombudsman burundais a invité les participants aux assises de Makamba de méditer ensemble tout en évoquant l’exemple de Martin Luther King quand il disait que « Les gens ne s’entendent pas parce qu’ils se craignent. Ils se craignent parce qu’ils ne se connaissent pas. Ils ne se connaissent pas parce qu’ils ne méditent pas ensemble ».

Pour l’Ombudsman, le plus important c’est l’acceptation, la considération de l’autre et l’analyse de soi. Nos richesses se trouvent dans la diversité, a-t-il ajouté. Il a invité par conséquent les jeunes et les démobilisés à l’accompagner dans la réussite des ses missions.

Beaucoup de recommandations ont été formulées par les participants et se sont engagés à vivre en harmonie et éviter toute forme de manipulations durant les élections de 2015.

JPEG - 190.7 ko
Réflexion en groupes sur le rôle des jeunes et démobilisés dans la consolidation de la paix

Signalons que ce forum a été organisé sur financement de l’USAID et le projet « Mobilizing youth for élections 2015 » a été exécuté par le Search for Common Ground.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |