Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

L’Honorable Député Mohamed RUKARA Khalfan sacré premier Ombudsman de la République du Burundi

Publié lundi 15 novembre 2010
:

Pour la première fois dans son histoire, Burundi vient de se doter de l’Ombudsman en la personne de l’Honorable Mohamed Khalfan RUKARA. L’Honorable Mohamed Rukara a été élu ce 12 novembre à l’Assemblée Nationale par 84 voix sur 84 des Députés présents dans l’hémicycle. L’expression du vote sans les Honorables Députés issus du parti UPRONA et les Honorables Députés Batwa car ils avaient claqué la porte après un débat qui les a opposés aux autres Députés issus d’autres familles politiques concernant la récevabilité de la candidature de l’Honorable Mohamed Rukara Khalfan. En Effet, les Députés issus du parti UPRONA remettaient en cause la neutralité du candidat dans l’exercice des fonctions dévolues à cette personnalité étant donné qu’il est membre actif du Parti au pouvoir, le CNDD-FDD, mais aussi estimant qu’il fallait des candidats multiples. Les Honorables Députés du Groupe parlementaire UPRONA trouvent qu’il sera difficile à l’Honorable Mohamed RUKARA de jouer efficacement le rôle de médiateur entre le Gouvernement et la population issue des familles politiques multiples.

Honorable Mohamed Rukara

Après avoir fait le tour des lois qui mettent en placent cette Institution d’Ombudsman, en l’occurrence au Chapitre IX de la Constitution de la République du Burundi du 237ème jusqu’au 239ème articles et le Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Président de l’Assemblée Nationale a fait savoir comment l’on s’est retrouvé avec un seul candidat issu du parti CNDD-FDD.

A l’origine, le Bureau de l’Assemblée Nationale qui avait lancé l’appel à candidatures avait reçu 17 candidats. Ainsi, comme c’est le Bureau qui est habilité de procéder à la pré-sélection des dossiers selon des critères objectifs qu’il a lui-même arrêtés, il est resté avec 5 candidats valables. La deuxième étape pour ces candidats a été celle de contacter les Présidents des formations politiques dont ils sont issus pour les demander de les soutenir au moment du vote. Après le contact avec chaque Président des partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale, quatre des cinq candidats ont retiré leurs candidatures et il est resté un seul candidat en la personne de Mohamed RUKARA. Tout le monde a été d’accord que les procédures légales ont été respectées.

A la question de son appartenance au parti CNDD-FDD, la réponse qui a été donnée est que toutes les candidatures qui ont été reçues étaient des personnalités éminemment engagées dans la politique, même au niveau des candidats provenant du parti UPRONA et du Parti FRODEBU. Par ailleurs, il est difficile de trouver une personne neutre au Burundi, car parfois même les membres de la société civile sont parfois membres des partis politiques. Il faut donc donner la chance au candidat et le juger à ses actes.

Les Honorables Députés contestataires de la candidature de l’Honorable Mohamed RUKARA n’ayant pas pu convaincre le reste qui ne voyait pas aucun inconvénient en l’élection de cette personnalité, ils ont alors préféré sortir, mais cela n’as empêché de poursuivre les délibérations car le quorum exigé par la loi était atteint. Le candidat devrait en effet être approuvé par ¾ des députés de l’Assemblée Nationale, en tout 80 députés, et il a totalisé 84 sur 84 voix des votants.

Après le vote au scrutin secret et qui a respecté toutes les normes raquises, le nom de l’Honorable Mohamed Khalfan RUKARA a été envoyé au Sénat pour la même procédure d’approbation, mais cette fois-ci aux 2/3 des membres de cette Chambre.

Egide Kwizera

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |