Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ÉVÉNEMENTS » Événements

L’Ombudsman de la République du Burundi présente son rapport d’activités à l’Assemblée Nationale

Publié vendredi 4 juillet 2014
parChristine Nahimana
:

Assurer la médiation entre les transporteurs de charbon de bois et la Police nationale, entre l’Ecole pré-coranique de Kirundo et l’administration provinciale, entre les rapatriés de 1972 des communes Rumonge et Nyanza-Lac et l’Etat burundais et entre les vendeuses de fruits et légumes et la Mairie de Bujumbura, visiter la Police Spéciale de Roulage et de sécurité routière ainsi que la prison de Muyinga et organiser une conférence régionale sur la « Transformation des conflits identitaires et la prévention des guerres et des crimes contre l’humanité dans la région des Grands Lacs africains », telles sont quelques unes des activités réalisées par l’Institution de l’Ombudsman au cours de l’année de 2013 en matière de médiation, contrôle et prévention de conflits.

Cela a été déclaré par l’honorable Mohamed Rukara, Ombudsman burundais quand il présentait, devant les honorables députés réunis en séance plénière de ce jeudi 3 juillet 2014, le rapport des réalisations de son institution au courant de l’exercice de 2013, un rapport qui a été complété par un documentaire télévisuel qui illustre ces réalisations à l’actif de l’Ombudsman.

JPEG - 36.4 ko
Honorable Mohamed Rukara, Ombudsman burundais

Les honorables députés ont demandé si les dossiers pendant en justice peuvent être reçus à l’Institution, ce que l’Ombudsman a catégoriquement rejeté. Même la Constitution l’interdit, a-t-il renchéri. Justement à ce propos, les représentants du peuple ont estimé que le chemin reste long, étant donné que la moitié des plaintes enregistrées à l’institution proviennent des citoyens qui contestent les jugements rendus, ce qui prouve à suffisance que les populations ne savent pas les missions de cette institution. D’où ils ont alors prôné la sensibilisation.

Tout en louant l’institution de l’Ombudsman pour les œuvres accomplies, les honorables députés l’ont conseillée de se concentrer plus sur les missions internes ayant trait aux enquêtes et aux violations des droits de la personne humaine surtout dans cette période pré-électorale. Ils ont aussi jugé que la décentralisation s’avère impérative surtout que la Constitution prévoit ce processus jusque dans les provinces. Les Honorables Députés ont aussi émis le souhait d’avoir une synthèse précise des recommandations adressées à chaque autorité pour que le travail de suivi soit aisé.

JPEG - 61.9 ko
Vue partielle des députés à l’hémicycle de Kigobe

Au terme de cette séance, le Président de l’Assemblée Nationale a, au nom de la Chambre basse, félicité l’institution de l’Ombudsman pour l’excellent travail qu’elle a réalisé tant sur le plan quantitatif que sur le plan qualitatif. "Vous avez réussi à relever un défi permanent pour notre pays à savoir l’écoute nécessaire et indispensable pour les citoyens pour leur rendre leur dignité, pour les assurer leur pleine citoyenneté, mais aussi pour rapprocher les citoyens du pouvoir et ainsi restaurer l’indispensable confiance qui doit être de façon permanente entre les citoyens et leurs instituions.", a ajouté l’Honorable Pie Ntavyohanyuma.

Vous saurez que l’institution de l’Ombudsman est une émanation de l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi. Elle a été mise en place en 2010 pour un mandat de six ans non renouvelables.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |