Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé à la présentation du Rapport Général sur le processus électoral de l’an 2010

Publié jeudi 23 décembre 2010
:

Cela s’est déroulé en date du 21 décembre 2010 au Palais des Congrès de Kigobe. Devant le Président de la République et le Parlement réuni, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a présenté le rapport du déroulement du processus électoral de l’an 2010. Les représentants des missions diplomatiques et consulaires accréditées à Bujumbura, les corps constitués, les représentants des confessions religieuses, les représentants des partis politiques agréés au Burundi ainsi que d’autres invités ont pris part à ces activités.

Le président de la CENI présentant le rapport

Un film documentaire relatant le déroulement de toutes les étapes des élections a été projeté. A suivi un exposé fait par l’Ambassadeur Pierre-Claver Ndayicariye, Président de la CENI. Ce dernier a commencé par rappeler que la CENI a été le fruit de larges consultations et mise en place par le Décret présidentiel du 20 février 2009. Il a passé en revue tous les points forts qui ont caractérisé ce processus. La CENI a travaillé en respect du cadre légal préparé par l’Etat.

Comme l’ont confirmé les observateurs électoraux tant nationaux qu’internationaux, ainsi que la synergie des médias, ces élections se sont déroulées dans la transparence. L’engagement du Gouvernement et des partenaires, le recrutement des agents compétents, la qualité et l’engagement des membres des Commission Electorale Provinciale Indépendante (CEPI) et Commission Electorale Communale Indépendante (CECI) et l’observation des élections ont garanti le succès de ce processus. Il a par la même occasion remercié la population burundaise qui a su ne pas prêter oreille aux différentes spéculations et a gardé le calme durant tout le processus électoral.

Une vue du corps diplomatique

L’organisation et la tenue des élections ont été une expérience mémorable à la CENI. Cette dernière en a tiré des leçons qui l’aideront à garantir le succès des élections à venir. Le Président de la CENI a souligné quelques lacunes relevées comme le mécanisme de cooptation interprétés différemment, la gestion difficile des procès-verbaux, l’absence des juridictions électorales, les difficultés d’organiser une logistique électorale dans des délais courts pour plusieurs scrutins serrés.

Les hautes autorités du pays

Pour une réussite totale des scrutins à venir, la CENI a formulé des propositions de réformes à mener au Gouvernement. Au Parlement, la Commission Electorale Nationale Indépendante a proposé de :

- procéder aux réformes des textes légaux en temps utile ;

- associer la CENI et d’autres partenaires à la réflexion relative au processus d’amendement des textes électoraux notamment sur :

* l’usage d’un bulletin unique ;

* l’exigence de la présence des mandataires des partis politiques et des candidats indépendants pendant tout le processus électoral,

- la mise sur pied d’une juridiction spécialisée pour le traitement des contentieux et les infractions électorales ;

- l’intégration des sanctions administratives dans la loi électorale ;

- réglementer l’organisation et le fonctionnement de la CENI par une loi ;

- pour éviter un calendrier électoral serré, décaler ou combiner certains scrutins ;

- élaborer un statut de l’opposition, définir ses droits et devoirs.

La CENI n’a pas non plus manqué de proposer des stratégies à adopter pour un meilleur déroulent des prochains scrutins comme l’organisation d’une table ronde sur l’octroi de la Carte Nationale d’Identité sécurisée et la provision d’un budget annuel des élections à venir.

Clarisse Biraronderwa

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |