Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

La Première Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale s’est jointe à la population de Cankuzo pour célébrer la fête de l’Unité

Publié mercredi 6 février 2013
:

Mardi 05 février 2013, les cérémonies de commémoration du 22ème anniversaire de l’adoption de la Charte de l’Unité dans la province de Cankuzo étaient rehaussées par la présence de la Première Vice-président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Mo-Mamo Karerwa. Une messe dite à la Paroisse de Muyaga a marqué le début des festivités.

Dans son homélie, le prêtre célébrant a rappelé que Jésus-Christ est l’exemple vivant de l’amour et de l’unité, qui est venu au monde pour nous libérer. En offrant sa vie sur la croix, il a voulu sauvegarder l’unité entre le Père céleste et ses enfants. Il a appelé à se libérer du joug qui nous retient pour vivre l’unité complète entre les hommes. Par l’intervention du Saint-Esprit, tout homme va arriver à vaincre tout ce qui l’empêche de vivre dans la sainteté et la vérité.

A la fin de la messe, la Première Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale a, en compagnie du Gouverneur de la province Cankuzo, déposé une gerbe de fleurs au Monument de l’Unité érigé au chef-lieu de cette province. Les représentants des partis politiques CNDD-FDD, Uprona, FrodebuU et Abasa, ainsi que l’Association qui offre les soins des yeux, « Ndabona », ont eux aussi déposé des gerbes de fleurs.

Les cérémonies se sont poursuivies à l’Ecole Paramédicale de Cankuzo.

Dans le mot d’accueil qui a été prononcé par le Gouverneur de Cankuzo, il a fait savoir que dans cette province, la paix, l’unité et la sécurité règnent, et la population s’adonne sans relâche aux travaux de développement. C’est grâce à l’unité de la population que les travaux de construction du stade de Cankuzo vont être lancés. Il n’a pas manqué de lancer un appel vibrant pour venir en aide à la population qui a vu les champs de cultures emportés par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur cette province.

Dans le discours de circonstance, l’Honorable Mo-Mamo Karerwa a débuté par remercier le Tout-Puissant pour les diversités qui se trouvent au Burundi et qui enrichissent le pays. Elle a dit que la fête de l’unité nous interpelle que nous sommes appelés à vivre dans l’unité. Et de rappeler que la Charte de l’Unité est le résultat du raz le bol de la population des maux qui rongeaient le pays. Malgré la Charte de l’Unité, des tueries se sont abattues sur le Burundi et ce durant la période du courant démocratique. Mais grâce à Dieu, les Burundais ont su dépasser les querelles intestines qui les divisaient et actuellement, grâce au dialogue et aux Accord d’Arusha, les Burundais ont recouvré l’unité qui les a toujours caractérisés.

L’unité nationale, a - t- elle continué, se démontre par les mesures qui ont été adoptées comme l’enseignement gratuit pour l’école primaire, la gratuité des soins de santé pour les mères qui accouchent et les enfants de moins de cinq ans, l’assistance par ceux frappés par la famine, etc.

La célébration de la fête de l’unité vient au moment où des catastrophes ne cessent de s’abattre sur le pays, comme des pluies diluviennes et le soleil qui détruisent les champs des cultures, des vents violents qui détruisent les maisons, des feux qui brûlent les maisons ou les marchés. C’est le cas d’une catastrophe de feu qui a ravagé le marché central de Bujumbura et qui l’a détruit complètement, en date du 27 janvier de cette année.

Elle a saisi cette occasion pour exprimer sa sincère sympathie à la population burundaise pour son économie qui a subi un choc énorme, et à tous les commerçants et tous ceux qui exerçaient un métier lié à ce marché ravagé par le feu. Elle a remercié tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué pour éteindre cet incendie, et le Rwanda pour l’hélicoptère envoyé qui a aidé afin de limiter les dégâts.

Elle a annoncé les mesures prises par le Gouvernement pour venir en aide à ceux qui ont été endeuillés par cet événement malheureux à savoir :

- L’établissement d’une liste de ceux qui exerçaient leur commerce au marché central de Bujumbura ;

- L’aménagement d’un lieu qui servira de marché provisoire ;

- Mise en place d’une commission d’enquête pour montrer les causes de cet incendie et savoir les coupables afin d’éviter les suspicions ;

- La mise en place d’un fonds de soutien qui servira à financer les travaux d’aménagement de ce marché provisoire et de soutien à ceux qui ont perdu leurs biens, le compte a été ouvert à la BRB ;

Elle a demandé à ceux qui peuvent pour aider, de toutes les couches de la société ainsi que de la communauté internationale, de contribuer. Il a été demandé à l’administration d’ouvrir des comptes dans toutes les provinces et que toute la population soit sensibilisée.

En guise d’exemple, le Président de la République, les deux Vice-Présidents, les Ministres ont cédé la moitié de leur salaire d’un mois pour contribuer. Le Parlement va emboiter ce pas à cet acte de bonne volonté. En attendant, le ministère ayant la solidarité dans ses attributions va assister ceux qui ont été le plus touchés. Aux banques, elle a demandé d’accorder encore une fois des crédits à des taux réduits aux commerçants et de constituer un fonds de garantie pour soutenir les commerçants touchés par ce drame. Quant aux commerçants, il leur a été exhorté de toujours faire assurer leurs marchandises.

Elle a terminé en exprimant son soutien aux commerçants éprouvés et en demandant à tout un chacun de démontrer l’unité des Burundais en contribuant pour soutenir les commerçants.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |