Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

La Première Vice Présidente de l’Assemblée Nationale s’est jointe aux enseignants de Gitega pour la célébration de la journée mondiale leur dédiée

Publié lundi 20 octobre 2014
parChristine Nahimana
:
JPEG - 55.4 ko

« Les enseignantes et les enseignants ouvrent les portes pour un monde meilleur », tel est le thème retenu cette année pour la journée internationale de l’enseignant, une journée normalement commémorée chaque 5 octobre mais qui a été célébrée le vendredi 18 octobre 2014 en province de Gitega, au centre du pays.

Les cérémonies qui ont été rehaussées par la présence de la Première Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale, élue dans cette circonscription et enseignante de carrière et de formation, ont débuté par deux matches de volley et basketball avant de se poursuivre par une réception au snack bar Umuganuro.

Après le mot de bienvenue du directeur communal de l’enseignement, le représentant des syndicats des enseignants a fait l’état des lieux de ce secteur dans la province de Gitega. Rudin Hezumuryano a démontré que le métier rencontre différents défis liés notamment aux élèves en surnombre. L’effectif des élèves n’est pas proportionnel aux salles de classes et le système des collèges communaux n’a pas prévu la construction des salles de cours au deuxième cycle du secondaire, a-t-il poursuivi avant d’ajouter que la politique de l’école fondamentale vieille de deux ans a déjà montré ses limites. C’est notamment la surpopulation alors que les professeurs sont insuffisants, et qui pis est, ils ne sont pas formés au nouveau programme.

JPEG - 96.9 ko
Vue partielle des enseignants en train de festoyer

Quant à Aloys Ntirabampa, un sage qui a dépassé une trentaine d’années à l’enseignement primaire, il a reconnu que l’enseignement est un métier dur mais noble qui forme des cadres de différents horizons. Il a aussi conseillé de poursuivre sans relâche ce métier dans le but d’améliorer la qualité de l’enseignement.

Le directeur provincial de l’enseignement a précisé que cette journée internationale de l’enseignant est une occasion de jeter un regard rétrospectif sur les erreurs commises. Serges Nkurunziza a également indiqué les cinq piliers de l’enseignant, être un modèle et travailler dans l’optique de comprimer l’effectif des abandons scolaires.

JPEG - 53.4 ko
Honorable Première Vice Présidente de l’Assemblée Nationale en train de prononcer son discours

Au nom de l’Assemblée Nationale et au nom des parlementaires élus dans la circonscription de Gitega, la Première Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale a, dans son discours, loué les avantages de l’école et a invité les parents d’envoyer tous leurs enfants en âge scolaire à l’école. Et d’exhorter les parlementaires élus dans la circonscription et les natifs de la province d’appuyer les familles vulnérables pour que leurs enfants aient la chance d’être scolarisés.

L’Honorable Mo-Mamo Karerwa a également conseillé aux enseignants de prêcher par l’exemple du moment que les élèves n’apprennent pas seulement la matière enseignée, mais intériorisent aussi le comportement de leurs éducateurs quitte à le mettre en pratique par après. Aux élèves, elle leur a conseillé de s’atteler aux études, de fuir les mauvais compagnons qui les détourneraient du chemin de l’école, arguant qu’il existerait d’autres moyens de gagner la vie. Elle leur a précisé que l’école est le droit chemin qui mène à la réussite.

Revenant à la question de l’harmonisation des salaires, l’Honorable Mo-Mamo Karerwa a conseillé aux enseignants d’user de la patience. Le Gouvernement a pris en main ce dossier. Seulement, les moyens financiers ne sont pas encore disponibles, a-t-elle nuancé avant de rassurer que le Gouvernement prend son élan pour mieux sauter.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |