Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

La lutte contre le tabagisme préoccupe les élus du peuple.

Publié mardi 5 décembre 2017
parPetronie Bucumi
:

Echanger sur les méfaits du tabac et la législation en Afrique et au Burundi en particulier, tel est l’objet de l’atelier organisé mardi 5 décembre 2017 à l’endroit des Députés membres de la Commission des Affaires sociales, du Genre, du Rapatriement, de l’Egalité des chances et de la Lutte contre le SIDA, par l’association Health Healing Network in Burundi (HHNB), dans un programme qui vise à améliorer la santé de la population.

JPEG - 83.1 ko
Vue des participants à l’atelier

Les différents moyens utilisés pour faire la publicité du tabac ont été analysés afin d’avoir suffisamment d’éléments qui vont permettre aux Députés de bien analyser le projet de loi portant sur la consommation du tabac. Ce projet de loi se trouve déjà sous étude à l’Assemblée Nationale.

Dans son mot d’accueil, Monsieur Roger CIZA, représentant légal de l’association a fait savoir qu’ils ne peuvent arriver nulle part sans le concours des Députés, seuls détenteurs du pouvoir de légiférer. C’est la raison pour laquelle ils ont été conviés à cet atelier afin d’enrichir le projet de loi en cours d’analyse.

Dans son discours d’ouverture, le Deuxième Vice- Président de l’Assemblée Nationale a rappelé aux participants que le Burundi a initié plusieurs actions pour la mise en œuvre de la convention – Cadre de l’OMS pour la lutte antitabac qui avait été adoptée lors de la 56ème Assemblée Mondiale de la Santé tenue en Mai 2003. L’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA a cité entre autres la mise en place d’une loi pour la lutte antitabac, la mise sur pied des mesures interdisant des gens de fumer dans les places publiques, la pénalisation de la publicité du tabac et l’organisation d’une campagne de sensibilisation initiée par le Gouvernement pour montrer les méfaits du tabac.

JPEG - 39.5 ko
Le Deuxième Vice Président de l’Assemblée Nationale lors de l’ouverture de cet atelier

Les industries du tabac et leurs alliés, a-t-elle renchéri, profitent de l’absence de législations fortes dans beaucoup de pays pour produire, vendre et promouvoir le tabac qui tue les fumeurs les non-fumeurs, sans oublier le décès des prématurés.

Le tabagisme est une réalité au Burundi mais son ampleur reste inconnue, a regretté le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale avant d’ajouter que les parents et les amis jouent un grand rôle dans le développement de cette mauvaise habitude de consommer le tabac. Il en est de même pour les fausses informations véhiculées par les multinationales du tabac.

« Etant donné que la majorité de fumeurs sont jeunes, les efforts d’informations sur les méfaits socio-économiques du tabagisme doivent être concentrés sur cette catégorie de la population », a-t-elle souhaité. Et de démontrer que le Gouvernement, le Parlement, la population et la société civile constituent un front pour sensibiliser le public sur les dangers du tabac face à une industrie du tabac qui ne cherche que des profits.

JPEG - 43.1 ko
Le Président de la commission devant la presse

Procédant à la clôture de cet atelier, le président de la Commission qui a signalé qu’ils vont faire de leur mieux pour connaitre pourquoi les 60 articles que l’ association a proposés n’apparaissent pas en totalité dans ledit projet de loi. Il y en a seulement 30, a précisé l’Honorable Adolphe BANYIKWA.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |