Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

La saison culturale vue par les Honorables Députés

Publié mercredi 28 octobre 2015
parFlorine Mukeshimana
:
JPEG - 70.1 ko
Un groupe de trois Députés sur terrain en Province Gitega pour s’enquerir de la situation de la population

Au terme d’une descente effectuée par les Honorables Députés dans tout le pays pour s’enquérir de la situation en matière de la sécurité alimentaire, les Honorables Députés, Membres de la Commission de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Environnement, du Développement Communal et des Travaux Publics a présenté la restitution du rapport de mission. C’était au cours de la séance plénière de mercredi 28 octobre 2015.

Il s’agissait en fait de s’ informer auprès des agriculteurs et des autorités locales de la disponibilité des engrais chimiques après l’initiation par le Gouvernement du Programme National de Subvention des Engrais. Quant à l’élevage, il était question de savoir si la population avait du bétail pouvant lui procurer de la fumure organique qui va compléter l’engrais chimique. Les Honorables Députés devraient aussi s’enquérir de l’état des lieux des aires protégées.

JPEG - 31.9 ko
Le Président de la Commission Agriculture présentant le rapport en plénière

Selon l’Honorable Bernard NDAYISENGA, Président de la Commission de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Environnement, du Développement Communal et des Travaux Publics, la population et les autorités locales apprécient le Programme. Ce programme, a-t-il renchéri, qui vise l’accroissement durable de la productivité et de la production agricole a permis à la population d’augmenter leurs récoltes et de réduire les prix des denrées alimentaires.

Cependant, la mise en œuvre du Programme National de Subvention des Engrais présente quelques aspects négatifs, a nuancé le Président de la Commission qui a cité entre autres les retards et spéculations des fournisseurs, la livraison des bons d’achat anonymes, le manque criant des frais de fonctionnement des moniteurs agricoles, l’insuffisance des semences sélectionnées et l’abandon des fermes publiques.

JPEG - 50.7 ko
Le Bureau de l’Assemblée Nationale en plénière lors de la présentation du rapport

En ce qui concerne la sécurité environnementale, la Commission a trouvé que les eaux du Lac Tanganyika sont polluées à cause du manque des décharges publiques et de centres de traitement des déchets et des eaux usées. Dans son rapport, la Commission évoque également une grande déforestation et des feux de brousse.

A l’issue de son rapport, la Commission a émis des recommandations à l’endroit du Gouvernement et de l’Assemblée Nationale. Il s’agit entre autres de revoir à la hausse le pourcentage de la subvention des engrais pour permettre à la majorité de la population d’y accéder. Il faut aussi donner des fonds nécessaire à l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi (ISABU) et à l’Office National de Contrôle et de Certification des Semences(ONCCS) pour qu’ils redynamisent les centres semenciers.

La séance plénière qui a commencé vers 10h s’est clôturée à 13h, signe que les Honorables Députés se préoccupent des problèmes de leur électorat.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |