Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ÉVÉNEMENTS » Événements

Le Deuxième Vice-président de la République expose la mise en application du programme du Gouvernement dans le domaine économique et social pour le 2ème semestre 2016 devant le Parlement réuni en Congrès.

Publié mercredi 15 mars 2017
parChristine Nahimana
:

Mardi 14 mars 2017, le Deuxième Vice-président de la République a présenté, devant le Parlement en Congrès, la mise en application du programme du Gouvernement dans le domaine économique et social pour le 2ème semestre 2016.

JPEG - 36.9 ko
Le Deuxième Vice Président de la République présentant le rapport

Se référer au Plan d’Actions du Gouvernement pour les rapports ultérieurs, telle est la recommandation du Parlement qui a été suivie à la lettre par la Deuxième Vice-présidence de la République qui a par ailleurs reçu les compliments des deux Chambres du Parlement burundais. Confectionné en tableau, ce programme du Gouvernement retrace en effet les actions concrètes, les prévisions annuelles avec le budget y afférent ainsi que les réalisations au cours du 2ème semestre 2016 incluant le taux de réalisation et le taux de consommation. Toutes les actions du Plan d’Action Annuel 2016 ont été essentiellement réalisées grâce aux ressources internes de l’Etat et dans une moindre mesure par des apports extérieurs de certains partenaires techniques et financiers qui sont restés fidèles au Burundi, a également confié le Docteur Joseph BUTORE.

Ainsi, pour le Ministère des Finances, du Budget et de la Privatisation, le premier objectif relatif au renforcement de la mobilisation et la transparence dans la gestion des ressources publiques a le premier volet des actions concrètes libellé comme suit : ajouter des fonctionnalités complémentaires au progiciel de Gestion intégré des finances. Les prévisions annuelles correspondantes : Le module de gestion et suivi des recettes internes ajouté dont le budget est de 1.000.000.000 FBU.

JPEG - 63.7 ko
Vue de profil des Parlementaires

Les réalisations du 2ème semestre 2016 sont le développement du module de gestion et suivi des recettes internes est en cours ; deux ateliers de test et de validation prévus ont eu lieu au mois d’août et septembre 2016 à Bujumbura ; c’est l’étape de récupération des données qui est en cours avant le déploiement effectif du module de gestion et suivi des recettes internes. Pour cette colonne, le taux de réalisation est de 50% tandis que le taux de consommation est de 0%. Explication : Le décaissement est conditionné par la réception du progiciel, à son tour conditionné par la certification.

« Promotion de nouveaux produits dont les procédés de fabrication sont disponibles », tel est le 3ème objectif du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage dont le premier volet des actions concrètes parle d’appuyer les coopératives de producteurs dans l’adoption des procédés de fabrication du jus d’ananas pour un budget de 10.000.000 FBU alloué aux prévisions annuelles consacrées à deux unités de fabrication de jus d’ananas qui sont installées et fonctionnelles. Les réalisations du 2ème semestre 2016 correspondantes sont deux unités de fabrication de jus d’ananas installées et fonctionnelles (Ciya et Murwi) dont le taux de réalisation est de 100% et le taux de consommation, 100%. (Les unités étaient fournies par le PNUD et le budget consommé a servi à l’installation des unités et la formation des bénéficiaires).

Les Parlementaires ont émis leurs inquiétudes au sujet de la plaine de l’Imbo réputée fertile mais qui sert d’extension de la ville. Et de conseiller le Gouvernement d’arrêter l’octroi des titres de propriété dans cette contrée ; sauf pour des sociétés spécialisées en constructions avec la condition d’ériger des immeubles en hauteur. Mieux encore, il faut réinstaurer la politique de location-vente pour donner la chance aux fonctionnaires moyens de bénéficier de leur propre logement.

La population du Burundi est à 90% agricole mais les cultures vivrières semblent négligées, ont également révélé les Elus du peuple qui ont proposé de penser d’ores et déjà à une autre alternative en matière de source d’énergie en remplacement du charbon en Mairie de Bujumbura surtout. Pour eux, le Gouvernement a beau instauré la politique de reboisement, force est de constater que le déboisement s’opère à un rythme arithmétique à telle enseigne que dans un proche avenir les conséquences fâcheuses vont se manifester. Pour certains, ces conséquences sont déjà arrivées avec la perturbation des conditions climatiques.

JPEG - 55.7 ko
Vue d’ensemble des Membres du Gouvernement

Le sucre qui est devenu un casse-tête alors qu’il est produit au pays a aussi retenu l’attention des Parlementaires. Pour le Docteur Joseph BUTORE, une investigation approfondie au sein de la SOSUMO s’impose avant de tirer l’une ou l’autre conclusion.

Douze ministères sont sous la tutelle de la Deuxième Vice-présidence dont le Ministère des Finances, du Budget et de la Privatisation ; le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage ; le Ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida ; le Ministère de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. A cette liste, il faut aussi ajouter le Ministère de l’Eau, de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme ; le Ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme ; le Ministère de l’Energie et des Mines ; le Ministère du Développement communal ; le Ministère des Transports, des Travaux publics et de l’Equipement ; le Ministère des Droits de la Personne humaine, des Affaires sociales et du Genre et le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |