Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Le Parlement du Burundi a rencontré les élus communaux pour la sensibilisation sur les droits des femmes et la lutte contre les violences basées sur le genre

Publié lundi 3 juin 2013
parClarisse Biraronderwa
:

Cette rencontre organisée par l’Association des Femmes Parlementaires du Burundi, AFEPABU, avait pour objectif la sensibilisation et la consultation entre les femmes parlementaires et les conseillers communaux sur les droits des femmes et les violences basées sur le genre. L’activité de deux jours a eu lieu dans la Province de Gitega à l’hôtel Tamotels, du 30 au 31 mai 2013. Les élus communaux de six provinces - à savoir Gitega, Rutana, Ruyigi, Makamba, Cankuzo et Bururi- ainsi que les femmes parlementaires élues dans ces circonscriptions ont pris part à ces activités.

Les cérémonies d’ouverture ont été marquées par le discours du Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale qui a rappelé que le Parlement du Burundi, à travers l’AFEPABU, a initié des activités liées au genre, y compris le renforcement des capacités des parlementaires sur le genre. L’activité en question était donc justifiée par la volonté de relayer les connaissances acquises.

Le Premier Vice-Président de l'Assemblée Nationale (au milieu) lors de l'ouverture L’objectif de cette rencontre était de :

- Permettre la sensibilisation des élus communaux sur les droits des femmes, vulgariser les lois y relatives et les instruments internationaux que le Burundi a ratifiés ;

- La consultation des élus communaux sur les besoins de la population en matière du genre en tenant compte des lois existantes et sur leur mise en application.

L’Honorable Mo-Mamo Karerwa n’a pas manqué de rappeler que même s’il y a un cadre légal dans lequel ces lois pourraient permettre la répression de la violation des droits des femmes, la recrudescence des violences basées sur le genre s’observe dans différents coins du pays. Aussi, se remarque-t-il qu’il y a un problème dans l’application de ces lois car il ya des domaines qui ne sont pas couverts comme la violence dans les ménages. D’où la nécessité de la mise en place d’une loi spécifique.

Les thèmes de cette rencontre de deux jours ont porté sur :

- Droits des femmes et la participation de la femme dans la prise de décision ;

- Les violences basées sur le genre ;

- Les droits des femmes et la lutte contre la pauvreté ;

- Le panorama des droits de la femme.

Ces exposés ont suscité un débat riche sur ce que ces élus communaux vont faire pour vulgariser jusqu’au plus bas niveau les lois qui font respecter les droits des femmes, un des moyens sûrs de lutter contre les violences faites aux femmes. A cela s’y est ajouté les propositions sur ce qui pourrait être changé dans les textes de lois qui existent au Burundi. Ils ont reconnu que le respect des droits de la femme est le pilier du développement et de la lutte effective contre la pauvreté.

Vue partielle des participants

A l’issue de ces travaux, les élus communaux ont émis des recommandations suivantes :

- La vulgarisation des textes de lois existantes qui protègent le respect du genre jusqu’au niveau collinaire ;

- La révision du Code pénal en y intégrant des sanctions sévères pour ceux qui violent les droits humains ;

- Respecter tous les quotas prévus par la loi à tous les niveaux même dans les postes politiques ;

- Aux conseillers communaux, de faire respecter les sanctions arrêtées dans les cas des violences basées sur le genre ;

- La révision du Code des Personnes et de la Famille et du Code de Nationalité.

Les activités ont été clôturées par le discours du Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale qui a demandé que les participants dans cette rencontre vulgarisent les connaissances acquises jusqu’au plus bas niveau et de sensibiliser la population. Elle leur a demandé d’apporter leur contribution dans le changement de mentalités pour lutter contre les violences sexo-spécifiques et de prendre la défense des droits des femmes. Elle n’a pas manqué de réaffirmer l’engagement du Parlement pour la promotion des droits de la femme et de tout faire pour éradiquer toute forme de discrimination.

Cette rencontre de Gitega était la suite logique de celle dernièrement tenue au chef-lieu de la province de Cibitoke et devrait être suivie par une autre du même genre qui se tiendra à Ngozi du 05 au 06 juin 2013.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |