Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ÉVÉNEMENTS » Événements

Le Parlement en congrès : Le Deuxième Vice-Président de la République présente la mise en application du programme du Gouvernement dans le domaine économique et social pour le premier semestre 2017.

Publié vendredi 6 octobre 2017
parChristine Nahimana
:
JPEG - 123.8 ko
Vue de profil des Membres de Du Bureaux du Parlement avec le Deuxième Vice Président de la République

Pourquoi attendre le mois de septembre pour remplacer un fonctionnaire qui part à la retraite alors que, au début de l’année, le budget est déjà voté ? Pourquoi n’est pas gardé le salaire dudit retraité pour recruter trois ou quatre nouveaux agents, surtout que le chômage fait rage ces jours-ci ?, s’est interrogé, jeudi 05 octobre 2007, le Parlement réuni en congrès. Le Deuxième Vice-Président de la République présentait en effet la mise en application du programme du Gouvernement dans le domaine économique et social pour le premier semestre 2017. L’Honorable-Médecin Joseph BUTORE qui a bien accueilli ce clin d’œil a promis de redresser la situation.

Tout en louant les réformes opérées au sein du Ministère de l’Education, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, force a été, pour les Parlementaires, de constater que ces innovations concernaient surtout l’enseignement primaire et secondaire. Et de demander à quand le tour de l’enseignement supérieur, étant donné que certaines universités privées demeurent des terrains à défricher.

JPEG - 68.2 ko
Le Deuxième Vice-Président de la République présentant le rapport semestriel

D’un autre côté, les Elus du peuple s’étonnent que les écoles d’excellence sont choisis parmi les grands établissements scolaires alors que leur vocation est de former un nombre réduit de meilleurs élèves. Cette situation se répercute sur les autres établissements qui sont contraints d’enregistrer des élèves qui dépassent leur capacité d’accueil. Selon le Deuxième Vice-Président de la République, un projet existe de construire des bâtiments pour les écoles d’excellence.

Les Parlementaires ont également signalé une forme de malversation qui s’observe au niveau des écoles à régime d’internat avec les commerçants qui les approvisionnent en vivres en surfacturant ces produits. Le prétexte avancé par ces hommes d’affaires est que le Gouvernement enregistre un retard dans le paiement des factures. Or, la quantité des vivres diminue puisque le prix d’achat est élevé, ce qui explique la sous-alimentation des élèves, s’est indigne le Parlement qui a aussi dénoncé le cas des enseignants qui sont redéployés pour être remplacés par après. L’Orateur du jour a promis de rétablir les choses dans l’ordre.

JPEG - 137.9 ko
Vue de profil des Parlementaires réunis en congrès

Par ailleurs, l’Honorable-Médecin Joseph BUTORE a balayé d’un revers de la main les différents arguments avancés par les Parlementaires, lesquels arguments expliqueraient la pénurie des devises au pays, dont la rareté des produits de la Brarudi et du ciment chez BUCECO. Ce sont des spéculations !, a mis au point le Deuxième Vice-Président de la République. Les devises, a-t-il expliqué, servent en priorité pour l’achat du carburant, des médicaments et de l’engrais chimique. La Banque Centrale s’est toujours acquittée de ses engagements, a-t-il précisé avant de saluer la contribution des Parlementaires qui proposent de diversifier les exportations.

JPEG - 131.6 ko
Vue partielle des Honorables Parlementaires

Les Elus du peuple ont en outre relevé la mauvaise cohabitation des populations avec l’entreprise OBM qui va jusqu’à interdire aux citoyens d’exploiter leurs propres terrains, pour fabriquer des briquer ou extraire le moellon. Selon le Deuxième Vice-Président de la République, les populations ne sont pas encore sensibilisées quant à la méthode de travail de l’entreprise.

A propos de la note que les Parlementaires devraient attribuer à chaque ministère, les Elus du peuple ont fait remarquer que ce sont seulement les actions-phares qui sont inscrites au rapport. Pour l-Honorable-Médecin, il serait impossible de retracer en une journée les actions quotidiennes des douze ministères sous la coordination de la Deuxième Vice-Présidence de la République.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |