Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale lance officiellement la campagne de mise en place des plants de café produits pendant la campagne 2015-2016 à Ngozi.

Publié vendredi 25 novembre 2016
parArlette Akimana
:
JPEG - 75.4 ko
Le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale entrain de planter un jeune plant de café

Jeudi le 24 Novembre 2016, le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale l’Honorable Agathon RWASA, a lancé officiellement la campagne de mise en place des plants de café produits pendant la campagne 2015-2016 en province Ngozi. Il était accompagné par le Président de la commission ayant en charge l’agriculture à l’Assemblée Nationale l’Honorable Bernard NDAYISENGA.

JPEG - 79.5 ko
Le Premier Vice Président de l’Assemblée Nationale entrain de visiter le champ de café

L’activité a eue lieu sur la colline Gitanga, commune Gashikanwa à Ngozi dans le champ du Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale, aménagé pour la plantation de plants de café, un champ qui a été choisi parce qu’il est aménagé d’une façon moderne, afin de servir d’exemple aux autres.

JPEG - 75.3 ko
L’agronome entrain de montrer comment on plante les jeunes plants de café d’ue façon moderne

Au cours de ces cérémonies, un agronome a d’abord montré à la population la façon de planter les plants de café de manière moderne. Ainsi, il faut laisser un espace de 2m entre deux plants de caféiers, et creuser un trou de 60m de largeur et 60m aussi de profondeur, et enfin mélanger le fumier et la terre arable dans ce trou pour enfin y introduire le jeune plant de café.

Après cette démonstration, le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale, aux côtés de la population, s’est mis à l’oeuvre. Au total, plus de 3200 plants de caféiers ont été plantés dans ce champ de 1hectares et 51ares. Il s’agissait aussi de planter des plants de grands arbres protecteurs et qui donneront de l’ombre aux caféiers.

JPEG - 76.5 ko
Vue partielle du champ de café

A cette occasion, tous ceux qui ont pris la parole, ont sensibilisé la population de s’adonner à la culture du café. Madame Diane MANIRAKIZA, Conseillère économique du Gouverneur de Ngozi a indiqué que la province de Ngozi a toujours été la première dans la production du café mais que maintenant, on observe une certaine réticence à cultiver cette plante, d’où elle a appelé la population de Ngozi à se remettre à cultiver le café qui a toujours été la culture caractéristique de la province .

Dans son mot, Prosper Mérimée BIGIRINDAVYI, le représentant des responsables des usines de déparchage du café en province Ngozi a salué le bon exemple montré par les autorités du pays qui continuent à sensibiliser la population à la plantation du café en montrant l’exemple dans leurs propres champs. Il a indiqué que les usines de déparchage du café sont aussi impliquées dès la production des cerises à la base puisque si les agriculteurs ne produisent pas, les usines de déparchage ne fonctionneraient pas.Il a appelé au remplacement des anciennes plantations qui ne sont plus productives.

JPEG - 54.6 ko
Le Président du CNAC Murima w’Isangi au niveau national entrain de s’exprimer

Quant à Joseph NTIRABAMPA, Président de la Conféderation Nationale des Associations des Caféiculteurs du Burundi, CNAP Murima w’Isangi, il a aussi salué l’exemple montré par le Premier Vice Président de l’Assemblée Nationale et son encouragement, cela nous donne des élements illustratifs quand nous sommes entrain de sensibiliser la population, a-t-il dit. Et d’ indiquer que en 4 ans, le CNAC a, à son actif, 20 millions de plants de café déjà plantés. Il a aussi appelé au remplacement de vieilles plantations de café.

JPEG - 48.8 ko
Le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale entrain de prononcer son discours

Dans son discours, le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale l’Honorable Agathon RWASA, s’est associé aux autres interlocuteurs et a demandé à la population de s’adonner à la plantation du café, une culture industrielle qui a toujours généré des revenus aux familles. Il a indiqué qu’en ce moment où le Gouvernement fournit de jeunes plants de café à seulement 10FBU par pièce, personne ne peut dire qu’il n’a pas 1000FBU pour acheter 100 plants de café. L’Honorable Agathon RWASA a indiqué que ce programme a commencé avec le mois d’Octobre 2016 et va durer 6 ans. Il a indiqué que même si l’on n’a pas assez d’espace pour planter le café, on peut le planter tout autour de sa propriété et ainsi, assurer la satisfactions des besoins des ménages ruraux grâce à la production de la culture du café.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |