Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Président de l’Assemblée Nationale participe aux activités du dialogue interburundais à Bubanza

Publié vendredi 29 janvier 2016
parFlorine Mukeshimana
:
JPEG - 121.5 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale s’exprime lors du dialogue interburundais à Bubanza

Ce vendredi 29 janvier 2016, le Président de l’Assemblée Nationale l’Honorable Pascal Nyabenda a participé aux activités du dialogue interburundais dans la Province de Bubanza. Dans son mot d’accueil, le Gouverneur de la Province de Bubanza Tharcisse NIYONGABO a présenté brièvement les pertes en vies humaines lors des différentes crises qui ont endeuillés le Burundi

JPEG - 134.9 ko
Les membres de la CNDI lors du dialogue interburundais

Monseigneur Justin NZOYISABA Président de la Commission Nationale du Dialogue Interburundais quant à lui est revenu sur les différentes crises socio-politiques qui ont secouées le pays depuis les années 1961, 1965, 1988 et 1993.

Déo NAHUMUREMYI, membre de la CNDI a parlé des différentes crises électorales. Le constat selon lui est que les élections constituent la source des perturbations sécuritaires. Le public a été donc invité à réagir sur la question de savoir si à chaque fois que le pays organise des élections il y aura toujours de l‘instabilité.Chaque citoyen a été également invité à proposer de solutions pour consolider la démocratie.

JPEG - 150.9 ko
Vue partielle de la population qui participe au dialogue interburundais

La population qui a participé aux débats a demandé à ce qu’il y ait respect des résultats des urnes. Les femmes quant à elles ont demandé à ce qu’elles soient représentées lors du dialogue qui sera organisé à l’extérieur du pays.

JPEG - 153.9 ko
Les parlementaires élus dans la circonscription de Bubanza suivent les débats

Le Président de l’Assemblée Nationale l’Honorable Pascal Nyabenda conseille plutôt aux politiciens de se regrouper au sein des coalitions pour que leurs partis politiques aient plus de force lors de la course électorale. Il suggère aussi que les Accords de Paix d’Arusha soient le principal guide des burundais. Le Numéro Deux Burundais déplore le fait que certains politiciens veulent occuper des postes en outrance à la volonté du peuple. Il donne l’exemple des élections collinaires où on remarque souvent qu’il n’y a plus de chicaneries mais pour les présidentielles et les législatives, on observe plus de tension, a-t-il ajouté.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |