Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Missions à l’étranger

Le Président de l’Assemblée Nationale participe à la 42ème Session de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie.

Publié samedi 16 juillet 2016
parArlette Akimana
:
JPEG - 162.8 ko
La Délégation burundaise était conduite par le Président de l’Assemblée Nationale

Les cérémonies d’ouverture de la 42ème Session de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonies ont lieu lundi le 11 Juillet 2016 au Centre International de Conférences d’Antananarivo au Madagascar.

Les Délégations des Parlements du monde Francophone ont répondu à ce grand rendez-vous. La Délégation burundaise était conduite par le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA.

Dans cette cérémonie d’ouverture, tous les orateurs ont salué la réussite de l’organisation de cette activité et ont fait savoir que vu la participation qu’elle connaît, ça témoigne de l’importance de cette institution qu’est l’Assemblée Parlementaire Francophone. Tous ont convergé sur l’idée que les Parlementaires doivent redoubler d’efforts pour soutenir les intérêts des peuples francophones qu’ils représentent.

Les défis des pays francophones ont aussi été soulevés. Il s’agit entre autres du chômage, de la pauvreté et de la perte de confiance à l’Etat par le peuple. Parmi les objectifs de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, c’est :
- Aider le peuple francophone à accéder aux conditions de vie favorables.
- Améliorer les conditions de vie et la stabilité du monde et de l’espace francophone.
- Faire participer les jeunes pour renforcer leur sens social pour le développement des Nations.

JPEG - 318.3 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale entrain d’intervenir pendant les débats

La 42ème session de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie était une occasion de préparer le 16ème sommet des Chefs d’Etat des pays francophones prévu en Novembre prochain à Antananarivo et qui aura pour thèmes :
- La lutte contre le terrorisme ;
- Le renforcement de la Démocratie et de l’Etat de droit ;
- Défendre les valeurs de la démocratie.

Le discours de circonstance a été prononcé par le Président de la République de Madagascar qui a salué le choix de son pays pour cette grande activité. Il a fait savoir que c’est la solidarité, l’égalité et la complémentarité, composantes de la devise de la francophonie, qui vont leur faire arriver à la réussite. Il a aussi indiqué qu’il est important d’inclure la jeunesse pour améliorer leur environnement social.

Au deuxième jour des activités de la 42ème session de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, les points à l’ordre du jour étaient : La ratification d’accords de partenariat avec le Parlement Panafricain, les Fondations Hirondelle et Halte à la Tuberculose, les avis et points de vue de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie pour les Chefs d’Etat et de Gouvernement sur le thème du Terrorisme. Le Chef de la Délégation burundaise et Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA, a présenté la position du Burundi.

JPEG - 111.7 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale entrain de présenter son discours devant l’Assemblée

Il a indiqué que le Parlement burundais apprécie la volonté de l’Organisation Internationale de la Francophonie de promouvoir un nouvel ordre mondial plus juste et équitable, et soucieux du bien-être des populations actuelles et des générations futures. Il a fait savoir que par rapport au thème de cette session qui est : Croissance partagée et développement responsable, les conditions de la stabilité du monde et de l’espace francophone, le Burundi est préoccupé par les questions de croissance économique, de protection de l’environnement, de réduction des inégalités sociales et des déséquilibres de développement existant entre pays.

Et dans l’objectif de garantir la stabilité du monde et de l’espace francophone, le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA, a présenté les avis du Parlement Burundais. Il s’agit de :
-  La solidarité entre les pays de l’espace francophone. Il a encouragé les pays développés à appuyer les pays les moins avancés pour leur permettre de réaliser le programme d’action d’Istanbul qui vise l’éradication de la pauvreté d’ici 2030.
-  La coopération inter Etats doit respecter les programmes de développement élaborés par les Gouvernements eux-mêmes, a indiqué Très Honorable Pascal NYABENDA. Il a invité les Etats à honorer leurs engagements contenus dans les accords internationaux.
-  La souveraineté des Etats doit être respectée, a-t-il ajouté, en vue d’établir un système de coopération international équilibré. Il a fait savoir que les partenaires au développement sont tenus d’éviter toute ingérence dans les affaires internes des Etats, surtout à l’occasion des processus électoraux qui constituent encore des moments de vulnérabilité extrêmes dans plusieurs Nations.

Pendant la séance de discussion et vote de projets de résolutions proposés, la commission politique a salué la situation actuelle qui prévaut au Burundi. Conformément à la demande du Président de l’Assemblée Nationale du Burundi de lever la décision de mettre sous observation le Burundi, une décision prise par l’Assemblée Parlementaire Francophone, il a été convenu d’envoyer prochainement au Burundi une mission d’observation conjointe de l’Organisation Internationale de la Francophonie et de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |