Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Président de l’Assemblée Nationale rencontre les commerçants de la province Muyinga.

Publié dimanche 11 septembre 2016
parArlette Akimana
:

En fin de la semaine du 4 au 10 Septembre 2016, le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA, a effectué une descente en province Muyinga . Vendredi le 9 Septembre, Très Honorable Pascal NYABENDA a rencontré les commerçants de cette province. C’était une réunion d’échange d’expériences sur le développement du commerce en général, surtout par la construction des marchés modernes par les commerçants eux-mêmes, la province Muyinga étant la première au Burundi disposant de beaucoup de marchés modernes, puisque 95℅ de ses marchés sont construit d’une façon moderne.

JPEG - 52.9 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale dirigeant la réunion

L’administrateur de la commune Muyinga, Philippe MBERAMIHIGO, a indiqué que les commerçants de Muyingaont compris qu’ils doivent travailler eux-mêmes pour développer leur commerce et non pas attendre les aides du Gouvernement ou d’autres partenaires. C’est pourquoi ils se sont mis ensemble et ont contribué pour se construire eux-mêmes des marchés modernes. Il a indiqué que la population de Muyinga est calme et sereine, c’est pourquoi quand d’autres passaient leur temps dans des manifestations et dans d’autres actes de violence, les commerçants de Muyinga, eux, se construisaient des marchés. Mais il n’a pas manqué de relever quelques comportements de nature à perturber la sécurité au sein de la société, comme notamment le concubinage et l’ivresse.

JPEG - 63.1 ko
La commerçante de Muyunga s’exprimant pendant la réunion

Dans leurs interventions, les commerçants ont indiqué les motifs qui les ont poussés à se construire des marchés modernes et les avantages qu’ils en tirent. Les commerçants de Rugari ont fait savoir que pour se construire ces marchés, ils ont fait l’expérience d’autres communes comme Kiremba de Ngozi . Ils se sont alors rendu compte qu’ils peuvent eux-mêmes le faire et ont tenté l’expérience avec de premières cotisations. Ils ont alors constaté que les travaux avançaient bien et la Présidence leur a accordé des tôles.

En commune Gasorwe, tous les marchés sont construits, il en reste un. Les commerçants de cette commune ont fait savoir que l’idée de construire en dur leur est venue quand le marché de Karama a brûlé. Ils ont alors pris la décision de protéger leurs marchandises. Parmi les avantages cités, c’est notamment la lutte contre les incendies, la lutte contre les voleurs, c’est aussi la propreté dans les kiosques, mais également l’appropriation de ces marchés par les commerçants qui trouvent alors leur intérêt à bien les entretenir.

Au niveau de l’administration, il y a facilité de contrôle des commerçants en vue de mieux relever les taxes communales, le commerce qui est développéprofite également à la commune, les commerçant donnent aussi leurs contributions dans des activités de développement sociale et communautaires. Maintenant, les autres provinces viennent apprendre l’expérience des commerçants de Muyinga.

Prenant la parole, le Président de l’Assemblée Nationale s’est dit impressionné par ce travail accompli par les commerçants de Muyinga et a remercié l’administration pour son encadrement. Il a salué le fait qu’ils se sont approprié cette tâche de construire les marchés qui était avant réservée à la PTPCE.

JPEG - 38.6 ko
Le président de l’Assembée Nationale s’adressant aux commerçants

L’avantage, comme l’a souligné le Président de l’Assemblée Nationale, c’est que quand vous construisez les marchés par vous-même, vous faites des efforts pour les entretenir. Très Honorable a aussi parlé du changement de comportement. Il a insisté sur l’amour de la patrie, qui suppose l’amour de sa commune, de sa colline. Il a indiqué que ce thème est beaucoup développé dans le programme de formation patriotique et que c’est un honneur d’être appelé burundais, il faut donc en être fier, et personne ne peut nous enlever cette fierté. Le fait que nous nous organisons maintenant pour faire des travaux de développement, il y en a qui ne le voient pas d’un bon œil, a ajouté le Président de l’Assemblée Nationale. Ceux-là même qui veulent porter atteinte à la souveraineté de notre pays et qui veulent nous garder sous leur dépendance.

JPEG - 66.3 ko
Vue d’ensemble des participants à la réunion

Il leur a appelé à sauvegarder la paix et la sécurité tout en dénonçant les fauteurs de trouble. Très Honorable Pascal NYABENDA a aussi appelé les commerçants de Muyinga à éviter la fraude et de changer de comportement en permettant à l’OBR de faire son travail puisque maintenant le pays vit des collectes de l’OBR. Il leur a aussi appelé à renforcer l’entente et l’harmonie dans les ménages, et à faire le planning familial pour le contrôle de la démographie. Et enfin, il a promis que les commerçants de la province Bubanza viendront bientôt apprendre l’expérience de leurs confrères de Muyinga. La réunion s’est clôturée par le partage d’un verre offert par le Président de l’Assemblée Nationale.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |