Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Président de l’Assemblée Nationale s’est associé aux chrétiens de la succursale Gifurwe.

Publié lundi 24 octobre 2016
parFlorine Mukeshimana
:
JPEG - 60 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale et son épouse à l’Eglise de Gifurwe

Dimanche 23 octobre 2016, le Président de l’Assemblée Nationale, le Très Honorable Pascal NYABENDA, au cours de la célébration d’une messe, il s’est associé aux chrétiens de la Succursale de Gifurwe qui relève de la Paroisse de Muzinda, c’est dans le Diocèse de Bubanza.

La parole de Dieu a été tirée de l’Evangile de Saint Luc. C’était la parabole du Pharisien et du Collecteur d’impôts. Jésus Christ, en s’adressant à ceux qui se croyaient justes aux yeux de Dieu et méprisaient les autres, leur a démontré que, quiconque s’élève sera abaissé, mais celui qui s’abaisse sera élevé.

JPEG - 63.4 ko
Abbé Elloi Sebastien MANIRAKIZA Curé de la Paroisse Muzinda célèbre la messe

Dans son homélie, l’Abbé Eloi Sébastien MANIRAKIZA, Curé de la Paroisse de Muzinda a déclaré que depuis sa création, l’homme devient enfant de Dieu. Quand bien même l’homme demeure pécheur, Dieu lui pardonne toujours. Il a recommandé aux chrétiens de ne plus juger les autres puisque Dieu est le seul juge.

Prenant la parole, le Gouverneur de la Province de Bubanza, Monsieur Tharcisse NIYONGABO a parlé des grandes réalisations de la province dont l’éradication de la fabrication et de la consommation de boissons prohibées avec une réussite estimée à 95 %. Il a aussi déclaré que la province de Bubanza est classée première en matière de réussite du Concours National, édition 2016. Néanmoins, certains éducateurs affichent un mauvais comportement qui peut faire reculer la province. Il a donné l’exemple de deux enseignants l’un de Bubanza et l’autre de la commune de Rugazi qui se sont mariés avec leurs élèves. Ce comportement est à bannir et ces enseignants doivent être punis selon la loi, a-t-il ajouté.

JPEG - 34.7 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale s’adresse aux chrétiens de Gifurwe

Dans son allocution, le Très Honorable Pascal NYABENDA a insisté sur la parole du jour et a fait savoir qu’il a retenu qu’il ne faut pas juger les autres mais plutôt laisser la volonté divine s’accomplir. Il a également recommandé l’humilité aux chrétiens.

Le Numéro Deux Burundais a donné l’exemple de ceux qui se croient forts et intelligents et qui humilient leurs voisins. Lorsqu’ils se font élire sur leurs collines natales, ils ne sont pas élus à cause de leur comportement qui n’est pas digne d’un bon chrétien. Il leur a rappelé que tous sont égaux devant Dieu, le riche et le pauvre, le grand et le petit. Et d’ailleurs lorsqu’on meurt, on est enterré mains vides, on n’apporte même pas nos richesses, on laisse tout sur terre, a déclaré le Président de la Chambre Basse du Parlement.

Revenant sur la succursale en chantier, le Président de l’Assemblée Nationale a fait savoir qu’il a donné sa contribution dès le début de la construction de cette église de Gifurwe. A côté de son appui évalué à plus de sept millions de francs burundais et deux cents sacs de ciment, l’Honorable Pascal NYABENDA a aussi promis qu’il apportera une autre contribution pour achever la construction de la Succursale de Gifurwe. Les chrétiens pourront célébrer la fête de Noël dans une belle Eglise, a-t-il conclu.

JPEG - 79.8 ko
Vue partielle des chrétiens au cours de la messe

Pour le Numéro Deux burundais, la Succursale de Gifurwe lui rappelle de bons souvenirs. C’est en effet dans cette succursale qu’il s’est marié en juillet 1994 quand il était alors Administrateur Communal de Mpanda. Même son fils aîné a été baptisé à cette même succursale.

Cette Eglise est source de bénédictions, vu le parcours professionnel du Très Honorable Pascal NYABENDA, qui est passé de l’Administrateur Communal au Président de l’Assemblée Nationale en passant par le Gouverneur de province. C’est la raison pour laquelle cette Eglise lui tient à coeur, a-t-il expliqué.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |