Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Président de l’Assemblée Nationale effectue les travaux communautaires en commune Bukeye

Publié dimanche 30 juillet 2017
parChristine Nahimana
:
JPEG - 146.2 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale en train de faire les travaux communautaires

Aménager le terrain devant la nouvelle bâtisse qui abritera les bureaux de la commune de Bukeye ,tel étaient le menu des travaux communautaires de samedi 29 juillet 2017. Ces travaux qui étaient pilotés par le Président de la Chambre Basse du Parlement ont vu la présence de beaucoup de jeunes qui du reste participent quotidiennement dans le cadre des camps de travail. Dans son mot d’accueil, l’administrateur communal de Bukeye s’est félicité de la sécurité qui y règne ainsi que la solidarité de la population dans leur diversité.

JPEG - 148.8 ko
Vue de profil de la population en train de faire les travaux communautaires

La nouvelle bâtisse est un témoignage éloquent du principe de développement qui commence par le petit peuple et retourne à lui, s’est réjoui le gouverneur de la province de Muramvya. Cet immeuble à trois niveau, a expliqué Monsieur Emmanuel NIYUNGEKO est e résultat palpable de l’appui du gouvernement aux communes. Le Président de l’Assemblée Nationale a abordé dans le même sens en exprimant sa joie de voir un immeuble en étages construit par la population sans le concours des Européens. Il n’y a pas longtemps que ce bâtiment serait construit à la suite de plusieurs correspondances s’est- il réjoui en déclarant qu’actuellement les populations ont compris l’utilité des travaux communautaires qui étaient perçus à tort comme une campagne d’un parti politique.

JPEG - 134.6 ko
Le Gouverneur de la province de Muramvya pronoçant son mot d’accueil

Le Président de l’Assemblée Nationale a particulièrement félicité les populations de Bukeye qui sont restées sereines lors des insurrections de 2017 alors que certains leaders ressortissant de cette commune avaient déraillé. Elles ont répondu massivement aux échéances électorales de 2015. S’adressant aux jeunes, le Numéro deux Burundais leur a démontré l’utilité de la formation patriotique .C’est un cadeau du ciel d’avoir une patrie ; c’est en étant en exil que l’on comprend l’importance de la patrie, a témoigné le Numéro Deux Burundais, qui, a lui-même connu l’exil. Les réfugiés sont accusés de tous les maux dans leur pays d’accueil. C’est là alors qu’ils regrettent de leur patrie. A coup sûr, les exilés de 2015 ont la nostalgie du Burundi a-t-il déclaré. Poursuivant son allocution ; le Président de l’Assemblée Nationale a déploré que même si nous avons coupé court avec les colonisateurs avec l’acquisition de l’indépendance, il y a de cela 55ans déjà, les trouble-fêtes ne manquent pas. Actuellement, sous prétexte des droits de l’homme et des principes de la démocratie, les occidentaux tiennent des propos calomnieux à l’endroit du Burundi. Cela étant donc le chemin emprunté par les occidentaux pour faire pression aux pays en voie de développement.

JPEG - 102.3 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale s’adressant à lapopulation

Le sort de Khadaffi en Libye, est –ce le modèle de respect des droits humains ? Les bombes lancées en Syrie sont –elles le témoignage de respect des droits de la personne humaine ? S’est-il interrogé avant de déclaré que la Cour Pénal Internationale a été opérationnelle uniquement pour condamner les Africains, jamais les Européens. Les Européens se sont emportés il y a peu de temps en coupant les aides .Mais cela a été plutôt pour les Burundais une occasion de se ressaisir. Aujourd’hui, l’Office Burundais des Recettes collecte les ressources. Les fonctionnaires de l’Etat sont actuellement rémunérés plus tôt que prévu. Le pays a certes besoin des partenaires mais non ceux qui l’imposent ses usages non conformes aux coutumes des Burundais dont l’homosexualité.

Abordant le thème de la fraude, il a insisté sur les pierres précieuses et le café. Ceux qui exploitent et exportent clandestinement les richesses du pays sont assimilés aux fauteurs de troubles. L’unité est le pilier du développement, a t-il martelé. Il est malheureux de voir une autorité d’hier devenue aujourd’hui réfugiés s’est-il apitoyé en ajoutant que ceux qui se sont exilés aux Rwanda sont assimilés aux prisonniers. Et de lancer un appel vibrant à tous les exilés de retourner au bercail. Ils les a aussi conseillé à ne pas prêter oreille à ceux qui les déstabilisent en leur arguant d’attendre l’issue des négociations alors qu’elles sont déjà terminées. Seulement a-t-il nuancé il reste l’opérationnalisation d’un rapport définitif qui va inclure et le dialogue inter burundais et les négociations d’Arusha. Ce rapport servira alors de feuille de route pour les élections de 2020.

JPEG - 128 ko
Vue partielle de la population

Le Président de la Chambre Basse du Parlement a également démontré que même la constitution est issue d’Arusha certaines dispositions étant devenues obsolètes, c’est l’affaire des Burundais de retoucher la constitution pourquoi les pays occidentaux s’en mêle, s’est- il interrogé. Le Numéro Deux Burundais a également recommandé l’usage à bon escient de la récolte. Il leur a aussi exhorté de cultiver tout au long de l’année en usant la technique d’irrigation. Inutile de prendre des congés en matière agricole alors que le ventre réclame toujours à manger, a-t-il expliqué en conseillant aussi la diversification des métiers. Après les Tavaux communautaires le Président de l’Assemblée Nationale s’est dirigé au stade de Bukeye pour distribuer une aide alimentaire aux riverains de la foret de la Kibira . Mais avant cet œuvre charitable, il leur a prodigué des conseils allant dans le sens de protéger cette ressource naturelle, étant donné que, au mois d’août chaque année la foret de la Kibira est brulée. Il leur a exhorté alors de surveiller tout malfaiteur et à les dénoncer.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |