Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohahanyuma, s’est rendu à Businde en commune Gahombo pour s’enquérir de la situation après l’affrontement entre les adeptes d’Eusébie et des éléments de la police

Publié jeudi 14 mars 2013
parChristine Nahimana
:

Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohahanyuma, s’est rendu à Businde en date du 13 mars 2013 au lendemain des affrontements qui ont opposé les adeptes d’Eusébie Ngendakumana et les éléments de la police en poste à Businde. Le bilan a été de 7morts et environ 40 blessés.

Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, a exhorté la population de cette localité de rester unie malgré la situation. Il a précisé qu’il serait souhaitable de ne plus assister à de tels incidents. C’est ainsi qu’il a conseillé les adeptes d’Eusébie de respecter les mesures prises par l’autorité publique et ecclésiastique qui interdisent toute activité de prière sur le site de Businde.

Le Très Honorable Pie Ntavyohanyuma a fait savoir qu’il s’y était rendu en tant que natif élu de la circonscription de Kayanza. Il a lancé un appel à la population de préserver la paix et la sécurité, sources du développement durable.

Selon les informations recueillies sur place, les affrontements entre les deux groupes ne se sont pas déroulés sur les lieux de prière, mais plutôt à quelques 3kilomètres de Businde dans la localité de Kigarama. C’est sur ladite colline que quelques bâtons et cailloux utilisés par les adeptes d’Eusébie qui forçaient d’atteindre Businde, lieu de prière jusqu’alors interdit d’y célébrer toute forme de prière par l’autorité publique.

La population environnante a fait savoir que le 12ème jour calendrier, une prière est organisée sur cette colline de Businde. Les organisateurs de ces activités de prière et les adeptes d’Eusébie affirment qu’ils sont toujours membres de l’Eglise Catholique. Cependant l’Eglise catholique a non seulement rejeté cette affirmation, mais aussi a accusé Eusébie et ses adeptes d’être en contradiction avec la loi.

Signalons que la population de Businde a porté à la connaissance des autorités que ces adeptes d’Eusebie affirment qu’ils reviendront le 12 Avril 2013pour prier malgré ces pertes en vies humaines.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |