Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Le Président de l’Assemblée Nationale a rehaussé de sa présence la journée de présentation du bilan des réalisations des 4 ans d’existence de l’institution de l’Ombudsman

Publié lundi 2 février 2015
parChristine Nahimana
:

Dimanche 1er février 2015, l’institution de l’Ombudsman a soufflé les 4 bougies de son existence.

Accompagné par son épouse, le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, était l’invité d’honneur dans ces cérémonies. Il a félicité le travail déjà réalisé par cette institution depuis sa mise en place. L’Honorable Pie Ntavyohanyuma a rappelé que l’institution de l’Ombudsman est chargée d’assurer la médiation entre différentes institutions de l’Etat et la population.

En ce quatrième anniversaire, l’Assemblée Nationale est fière de ce que le Bureau de l’Ombudsman a déjà fait pour le peuple burundais, a martelé le Président de l’Assemblée Nationale. Avec beaucoup de générosité, cette institution a fait l’intervention là où il se doit. Selon le Président de la Chambre basse du Parlement burundais, l’institution de l’Ombudsman a contribué à la consolidation de la paix, de la sécurité et au développement du pays. C’est une institution qui s’est constituée une image, non seulement au niveau national, mais aussi à travers le monde, a-t-il poursuivi. Concluant son allocution, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma a invité l’Ombudsman de doubler d’ardeur dans cette période des élections pour assurer pleinement son rôle de médiation.

JPEG - 5.3 Mo
L’Honorable Pie Ntavyohanyuma prononçant son discours

Tous ceux qui ont pris la parole ont salué le travail de l’institution de l’Ombudsman. Le représentant de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Burundi et l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Burundi ont réaffirmé leur engagement à soutenir cette institution et de la souhaiter d’aller de l’avant.

JPEG - 5 Mo
L’Ombusdman Muhamed RUKARA prononçant son discours

Dans son discours de présentation du bilan, l’Ombudsman burundais, Muhamed Rukara, se réjouit des 4 ans à la tête de cette institution. Les réalisations sont multiformes et le Bureau a servi toute personne qui s’est confiée en lui. A ceux qui disent que l’Ombudsman burundais n’agit pas avec toute indépendance, Sheikh Dr Mohamed Rukara a démontré noir sur blanc qu’il ne travaille pas au compte de son parti politique ni sur injonction de qui que ce soit. Ici, il a cité comme exemple l’intervention de son institution quand il s’agissait de plaider pour que la population de Gasenyi soit indemnisée avant d’ériger la présidence de la République du Burundi dans cette localité.

L’Ombudsman burundais a réaffirmé qu’il y a indépendance médiatique au Burundi comparativement au temps où il fut journaliste. Seulement, il a demandé aux professionnels des médias de considérer que notre pays est une jeune démocratie pour ne pas détruire les acquis chèrement obtenus. Il a remercié toutes les hautes personnalités et institutions qui lui ont décoré et cela manifeste que ses réalisations plaisent la communauté nationale et internationale. Il a conclu son intervention en décourageant toute personne qui songerait à la balkanisation du Burundi. « C’est notre cher patrimoine, que le dialogue franc soit notre priorité pour construire le pays » et de préciser que le salut du Burundi se trouve dans la réussite du bon déroulement des élections de 2015.

Les cérémonies étaient riches en couleur, les enfants dont leur éducation émane de la contribution de l’Ombudsman se sont exhibés par des numéros de danses pour égayer le public.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |