Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Le projet de loi portant système nationale de normalisation, métrologie, assurance de la qualité et essais est adopté à l’Assemblée Nationale

Publié lundi 29 novembre 2010
:

L’Assemblée Nationale a adopté à l’unanimité le projet de loi portant système nationale de normalisation, métrologie, assurance de la qualité et essais, au cours de la séance plénière du 26 novembre 2010. Cette séance était présidée par l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, Président de l’Assemblée Nationale. La Ministre ayant le commerce et le tourisme dans ses attributions, Mme Victoire Ndikumana, qui avait représenté le Gouvernement pour apporter la lumière aux questions des honorables députés et expliquer les raisons d’être de ce projet de loi, a affirmé que celui-ci va assurer la croissance du secteur industriel, les marchés d’exportation et va renforcer le bon fonctionnement du Bureau Burundais de Normalisation (BBN). De plus, ce projet de loi garantira la salubrité et la santé de la population ainsi qu’un environnement sein.

En effet, a énoncé Madame la Ministre, le Burundi a adhéré à la Communauté Est Africaine, et cette dernière exige que chaque pays membre soit doté d’infrastructure nationale de contrôle de qualité et des normes reconnus, comme cela est stipulé dans la loi sur la normalisation, la métrologie, l’assurance de la qualité, les essais édition 2007, de la Communauté Est-Africaine. Ces services seront donc fournis par la BBN excepté l’accréditation qui sera fournis par un autre organe indépendant du BBN. Il y aura des normes nationales à observer, ce qui va assurer la compétitivité des produits, services ou des systèmes, la protection des consommateurs la promotion et la protection des intérêts économiques du pays et rétablir la confiance.

Les questions qui ont retenu l’attention des honorables Députés étaient liées au fonctionnement du BBN et de sa collaboration avec les autres laboratoires spécialisés. La Ministre du Commerce et Industries a répondu le BBN vient de passer 10 ans en activités mais que des moyens suffisants ne lui avait pas été octroyé pour bien fonctionner. Dès 2007, il a été remarqué que le Burundi était en arrière par rapport aux autres bureaux de normalisation de la région. Actuellement, beaucoup de choses sont faites pour améliorer son fonctionnement comme la mise en place des laboratoires et des équipements, ainsi que l’augmentation du personnel spécialisé. Elle a fait savoirs que des bailleurs ont accepté d’aider dans l’équipement du BBN et dans la formation de son personnel. Elle a donné l’information qu’actuellement on explore la voie d’ouvrir les bureaux du BBN sur tous les postes frontières du pays afin que les produits non contrôlés ne circulent dans le pays.

Quant à la collaboration avec les autres laboratoires spécialisés et les sociétés de contrôle comme la SGS, Madame la Ministre a expliqué la SGS qui a un contrat avec l’Etat s’occupe du contrôle de la qualité avant embarquement. De plus, cette société va s’occupe de la formation du personnel du BBN. Etant donné que le BBN n’est pas apte à s’occuper de ce que fait la SGS il va continuer à collaborer avec elle. Elle a fait savoir que le BBN va travailler avec les privés (producteurs locaux) afin que les sociétés burundaises soient informées sur les normes internationales et puissent opérer au niveau international. Ce bureau va aussi travailler avec les laboratoires spécialisés des autres Ministères afin d’éviter des conflits entre eux.

Après adoption de tous les amendements proposés par la Commission de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Environnement et du Développement Communal qui avait été saisie au fond pour l’analyse de ce projet de loi, tous les 83 Honorables présents dans la séance plénière l’ont adopté.

Clarisse Biraronderwa

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |