Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Les Députés de la Commission de la Bonne Gouvernance et de la Privatisation se rendent sur terrain pour évaluer l’efficacité du nouveau Code Minier.

Publié vendredi 18 mars 2016
parFlorine Mukeshimana
:
JPEG - 73.4 ko
Les Honorables Députés au site d’extraction du Coltan de Senyamisange Commune Busiga Province Ngozi.

Dans le cadre d’évaluer les innovations apportées par le nouveau Code Minier, les Honorables députés se sont rendus dans différentes provinces pour s’enquérir de l’exploration et l’exploitation minière artisanales. Dans les Provinces de Kayanza et Ngozi, ils ont visité les coopératives et comptoirs miniers. A Kayanza, les Honorables Députés se sont entretenus avec les membres de la Coopérative Minière de Kidunduri Commune Kabarore,où l’on extrait le Coltan.

JPEG - 60.1 ko
Les Députés s’entretiennent avec les membres des coopératives d’extraction du coltan à Kidunduri dans la Commune de Kabarore.

Ces derniers ont fait savoir que le nouveau Code Minier présente des avantages surtout la réduction de moitié des frais administratif. Ces frais sont payés pour l’ouverture d’une nouvelle coopérative. Le seul problème qui subsiste est de trouver des marchés pour écouler leurs produits. En effet, depuis le début de la crise que le Burundi vient de traverser, les mineurs disent que les comptoirs de Coltan en Mairie de Bujumbura ont été fermés.

Les mineurs ont demandé au Gouvernement de réguler les produits des minerais puisque les prix sont très minimes en comparaison avec ceux des pays voisins. Certains affirment d’ailleurs qu’ils préfèrent la fraude de ces minerais vers le Rwanda même si c’est contre la loi. Dans la Province de Ngozi, les Honorables Députés ont visité la Coopérative Burundi Minerals Supply de Senyamisange en Commune de Busiga où l’on extrait le Coltan. Les problèmes auxquels ils font face sont les mêmes que ceux de la Commune Kabarore.

JPEG - 53.6 ko
Visite d’un comptoir qui se trouve au centre ville de Ngozi.

Dans la Province de Ngozi, les Honorables Députés ont eu l’occasion de visiter un comptoir minier dénommé Société d’Exploitation et de Commercialisation des Minerais du Burundi, SECOMIB en sigle, qui se trouve au centre ville de Ngozi. Cette société a ses propres coopératives d’exploitation minière dans les provinces de Muyinga et Ngozi. Du côté des administrateurs communaux, le constat est que ce nouveau Code Minier de l’an 2013 présente des avantages.

JPEG - 43.7 ko
L’Admnistrateur de la Commune Kabarore répond aux questions des Députés.

Selon l’Administrateur de la Commune Kabarore, les taxes communales ont sensiblement augmenté. Au cours des deux derniers mois, la commune a encaissé plus de deux millions de Fbu, alors qu’avant ce montant était enregistré pour toute une année. Il déplore cependant que les frais de remise en état des terrains sont très infimes eu égard aux dégâts environnementaux. De plus, il recommande aux ministères en charge des exploitations minières de faire des études d’impact environnemental avant l’autorisation d’exploitation minière.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |