Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Les Députés et fonctionnaires de l’Assemblée Nationale participent aux festivités de célébration de la Journée Internationale de la Femme.

Publié vendredi 10 mars 2017
parArlette Akimana
:
JPEG - 64 ko
La Deuxième Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale a représenté l’Assemblée Nationale en ces cérémonies

Le 8 mars de chaque année, le monde entier célèbre la Journée Internationale de la femme. Cette année au Burundi, les festivités ont eu lieu au Chef-lieu de la province Ruyigi et ont été rehaussées par la présence de la première Dame du Burundi Révérende Pasteur Denise NKURUNZIZA.

Dans ces cérémonies, l’Assemblée Nationale a été représentée par la Deuxième Vice-présidente de l’Assemblée Nationale l’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA, les femmes Députés accompagnés par quelques hommes Députés qui étaient venus les soutenir, ainsi que les femmes fonctionnaires de l’Assemblée Nationale.

Le thème de cette année est : Protection de l’environnement : clé de la sécurité alimentaire et de l’autonomisation de la femme. Les cérémonies ont été marquées par un long défilé des femmes œuvrant dans différents secteurs de la vie nationale, les associations féminines ainsi que les femmes militaires et policières.

JPEG - 73.9 ko
Vue des femmes défilant

En cette circonstance, différents discours ont été prononcés. La Présidente du forum des femmes Dr Janvière NDIRAHISHA, a indiqué que le Burundi fait parti des pays qui enregistre le plus grand nombre de femmes dans les institutions nationales, tout comme au Gouvernement qu’au Parlement. Elle a salué le rôle de Son Excellence le Président de la République au soutien de la promotion de la femme au Burundi. Elle a demandé aux femmes burundaises d’être courageuses et de lutter pour leurs droits, surtout en postulant pour des postes à responsabilité. Elle a aussi demandé à la femme burundaise d’être une actrice active dans la protection de l’environnement pour assurer la sécurité alimentaire dans les ménages.

Quant à la représentante de l’ONUFEMMES au Burundi, elle a indiqué que la Constitution burundaise est progressiste et qu’il y a des avancées significatives en matière de considération du rôle de la femme. Elle a ajouté que cette année, la réflexion porte sur l’accès de la femme aux emplois décents et bien rémunérés. Elle a indiqué que le droit des femmes au travail doit être promu et le travail bien rémunéré de la femme doit être promu.

Elle a fait savoir qu’au Burundi, le travail de la femme se fait dans le domaine agricole, souvent touché par les changements climatiques. Elle a indiqué qu’il faudra offrir l’opportunité de contrôle de la terre par les femmes. Avant d’assurer tout le soutien des agences du système des Nations-Unies au Burundi à la promotion des droits de la femme, elle a demandé au Gouvernement d’adopter une loi sur la succession et les régimes matrimoniaux.

Le Ministre de la Solidarité Nationale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, Martin NIVYABANDI, a indiqué que des actions sont menées pour la promotion de la femme burundaise, elles sont représentées à hauteur de 30% dans les instances de prise de décision, mais aussi il y a une caisse qui aide les femmes rurales à avoir accès à de petits crédits qui a été mise en place. Il a indiqué que même s’il y encore des défis à relever, la volonté est là.

JPEG - 64.5 ko
La Première Dame entrain de recevoir le cadeau

Dans son discours, la Première Dame du Burundi Révérende Pasteur Denise NKURUNZIZA, a indiqué que la Journée Internationale de la Femme est une occasion pour les femmes de s’auto-évaluer et de mesurer le pas franchi en matière de productivité. S’il y a des changements climatiques, ce sont les femmes qui sont touchées en premier lieu car ce sont elles qui sont nombreuses et ce sont elles qui s’occupent en premier lieu des travaux champêtres pour pouvoir nourrir leurs familles, a-t-elle ajouté. Elle leur a donc demandé de contribuer à la protection de l’environnement, conformément au thème de cette année.

La Première Dame du Burundi a aussi demandé aux femmes d’aimer leur pays en sauvegardant, aux côtés des hommes, la paix et la sécurité et en s’attelant aux travaux de développement. Elle a aussi demandé aux femmes de penser à faire de longues études, de s’estimer capables de retourner à l’école même si elles sont déjà des mamans.

Révérende Pasteur Denise NKURUNZIZA a aussi demandé aux femmes burundaises d’être des femmes de confiance partout où elles se trouvent, que ce soit au travail ou à la maison. Elle leur a demandé d’être de bons exemples pour leurs enfants, surtout qu’il s’observe actuellement un comportement d’infidélité chez les femmes mariées. Et pour terminer, la Première Dame a demandé aux femmes de bien sauvegarder leurs foyers, surtout les femmes qui occupent des postes à responsabilités qui les appellent à beaucoup voyager. Elle leur a demandé de prendre le temps de dialogue avec leurs époux et avec leurs enfants.

Cette cérémonie a été aussi marquée par la remise des prix, par le Ministre de la Solidarité Nationale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, aux femmes de Ruyigi qui se sont beaucoup données dans différents domaines, et un cadeau spécial qui a été offert à la Première Dame pour ses actions de promotion de la femme burundaise.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |