Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Les vacances parlementaires, un cadre pour être à l’écoute de la population

Publié lundi 18 janvier 2016
parGabby Bugaga
:

La population de la commune de Gashoho en province de Muyinga a effectué les travaux de développement communautaire de samedi 16 janvier 2016 en reboisant la colline de Kinyami par des plants tirés d’une pépinière appartenant à l’association TWENGENGANE. Les travaux ont vu la participation des Députés natifs et élus de cette commune dont Honorable Victor BURIKUKIYE et Honorable EL Hadj UWIZEYIMANA Ibrahim. La population avait répondu massivement à ces travaux malgré la pluie. Même les éléments des forces de défense et de sécurité, les écoliers et les élèves n’avaient pas manqué à ce rendez-vous.

JPEG - 37.6 ko
Honorable Ibrahim UWIZEYIMANA s’adressant à la population de Gashoho

Les Députés natifs de la commune de Gashoho en ont profité pour délivrer un message dont l’objectif ultime est d’expliquer à la population le travail parlementaire au cours de ces trois derniers mois qu’a duré la Session d’octobre. En effet, l’Honorable UWIZEYIMANA Ibrahim a fait savoir que 11 projets de lois ont été adoptés, et que bien d’autres activités ont été réalisées. Il a rappelé à la population la position du parlement burundais sur l’éventuel déploiement des troupes étrangères sous prétexte d’un génocide en gestation. Sur ce, il leur a expliqué que les troupes étrangères n’ont aucun motif justifiant leur entrée au Burundi. Dans un premier temps, il y a la paix sur toute l’étendue du territoire et les forces de défense et de sécurité sont à l’œuvre pour barrer la route à toute éventualité. Par ailleurs nos troupes sont sollicitées à l’étranger et ils n’ont jamais été dépassés par les évènements.

JPEG - 37.4 ko
Honorable Victor BURIKUKIYE tient les plants d’arbres pour reboiser la colline de Kinyami.

Au sujet du génocide, l’Honorable UWIZEYIMANA a indiqué que c’est un faux prétexte que brandissent les gens qui ont d’autres intérêts visés. La preuve en est que toutes les instances sont constituées sur base de l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation et que donc pratiquement, le génocide est une affaire de ceux qui veulent voir le Burundi perdre sa souveraineté.

Prenant la parole à son tour, l’Honorable BURIKUKIYE a interpellé la population à préserver l’environnement, en traçant des haies anti-érosives et en plantant des arbres là où il y a des espaces afin de faire face aux effets du changement climatique. Il a remercié l’association TWENGENGANE qui a donné ces plants d’arbres. La dernière activité a été celle de remettre les téléphones aux chefs de collines de la Commune de Gashoho en guise de réponse à la demande de la population adressée au Président du Sénat, l’Honorable Révérien NDIKURIYO lors de sa tournée à travers le pays.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |