Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » VOTE DE LOIS » Analyse et adoption en plénière

PROJET DE LOI PORTANT RATIFICATION PAR LA REPUBLIQUE DU BURUNDI DE L’ACCORD DE FINANCEMENT N⁰ H8090-BI POUR LE SIXIEME DON D’APPUI A LA REFORME ECONOMIQUE (DARE VI) , SIGNE A WASHINGTON, LE 14 NOVEMBRE 2012 ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI ET L’ASSOCIATION INTERNATIONALE DE DEVELOPPEMENT

Publié mercredi 12 décembre 2012
parChristine Nahimana
:

Les honorables députés ont voté à l’unanimité (92 voix sur 92) le projet de loi portant Ratification du Sixième Don d’Appui aux Réformes Economiques (DARE VI) d’un montant de 25 millions de dollars accordé par la Banque Mondiale au Gouvernement de la République du Burundi pour l’exercice 2012.

Le ministre des Finances qui était venu expliquer le projet de loi a indiqué dans son exposé des motifs que ce don a été motivé par le caractère de bon élève affiché par le pays. En effet, il a rappelé depuis 2007 jusqu’en 2011, le Gouvernement de la République du Burundi a bénéficié successivement de cinq Dons d’Appui aux Réformes Economiques pour des montants oscillant entre 25 et 35 millions de dollars américains. L’honorable Tabu Abdallah Manirakiza s’est réjoui que pour la même période, le pays a fait des pas de géant notamment dans l’amélioration du climat des affaires. Le Burundi s’est classé dans ce domaine parmi les dix premiers pays. Cette année il se compte dans les cinq premiers pays qui ont établi des réformes structurelles remarquables.

Les représentants du peuple ont voulu savoir les raisons qui expliquent le retard de la signature du don en novembre 2012 alors que l’accord de don était porté sur le budget de l’exercice 2012.

Selon l’envoyé du Gouvernement, le don n’a pas été signé tardivement car sa signature est conditionnée par la réalisation de certains critères (Réformes Economiques) qui sont réalisées au cours de l’exercice budgétaire. Et de préciser que le même don avait été signé en décembre 2011.

D’autres députés ont demandé s’il n’y aurait pas moyen de grignoter sur ce Don pour calmer les différents syndicalistes qui observent actuellement un mouvement de grève.

Le ministre ayant en charge les finances a tranquillisé. Les syndicats et le Gouvernement ont déjà entamé un dialogue. Tout en avouant que le mouvement de grève est devenu pour certains une arme pour fragiliser le pouvoir, l’honorable Tabu Abdallah Manirakiza a promis d’honorer leurs revendications si jamais elles s’avèreraient fondées. Il a tout de même précisé qu’il n’a pas encore été approché.

Signalons que le membre du Gouvernement a pris bonne note de la recommandation lui formulée par les honorables députés à propos de l’organisation du débat d’orientation budgétaire.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |