Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Contrôle de l’Action gouvernementale » Questions orales

Présentation à l’Assemblée Nationale du document d’orientation budgétaire pour la période 2014-2016

Publié vendredi 30 août 2013
parChristine Nahimana
:

Le 29août 2013, le Ministre des Finances et de la Planification du Développement Economique, Honorable Tabu Abdallah Manirakiza, a présenté à l’Assemblée Nationale le document d’orientation budgétaire pour la période 2014-2016. Ce document est un outil de planification et de budgétisation stratégique qui intègre et programme toutes les dépenses de fonctionnement et d’investissement dans un même cadre pluriannuel conformément au décret sur la gouvernance budgétaire du 24 juillet 2012.

Dans ses efforts visant la transformation de l’économie pour accélérer la croissance, le gouvernement compte mettre en œuvre des politiques macroéconomiques et des mesures structurelles devant assurer la stabilité et la viabilité macroéconomiques, ainsi que des politiques sectorielles susceptibles de favoriser une croissance vigoureuse et durables nécessaire à une réduction substantielle de la pauvreté.

JPEG - 211.3 ko
Vue partielle des Députés en Séance plénière

Quelques questions d’introduction au débat ont été posées et des inquiétudes ont été exprimées, notamment en rapport avec l’amélioration des taux d’accès et de la qualité des services de base et renforcement du socle de la protection sociale. L’inquiétude concerne un probable désengagement prochain des partenaires dans le secteur de la vaccination et l’autre en ce qui concerne l’amélioration de la situation de la balance commerciale.

Concernant l’inquiétude exprimée en rapport avec un probable désengagement des partenaires dans le secteur de vaccinations alors que ce sont eux qui supportent l’essentiel de la facture, le Ministre Tabu Abdallah Manirakiza a fait savoir que les appuis sont disponibles jusqu’en 2016. De plus, il a ajouté qu’au niveau du gouvernement, ils ne sont pas encore au courant de cette information. Sinon, le Gouvernement pourra prendre toutes les mesures qui s’imposent pour faire face à cette éventualité.

JPEG - 139.8 ko
Le Ministre des Finances et de la Planification du Développement Economique

En ce qui concerne la balance commerciale du pays qui est toujours déficitaire, le Ministre en charge des Finances a répondu que cela est lié aux causes structurelles. Les sources de devises sont limitées au Burundi à la situation actuelle. Par exemple, le café qui fait entrer plus de devises que les autres produits ne répond qu’à 10% des besoins en devises, le thé quant à lui ne rapporte que 3%. Il a terminé en indiquant que le seul espoir est tourné vers l’exploitation de la mine de Nickel de Musongati.

Compte tenu de l’importance du document sous les yeux des parlementaires et que le temps pour le parcourir et le comprendre a été insuffisant, le Président de l’Assemblée Nationale qui dirigeait la séance a fait savoir que ce document sera transmis d’abord à la Cour des Comptes pour appuyer le Parlement à la compréhension de son contenu. Cela permettra alors aux Honorables Députés de s’acquitter convenablement de l’une de leurs missions constitutionnelles qu’est le contrôle de l’action gouvernementale. Il a terminé en rassurant les Députés que des séances seront alors organisées avec le Ministre des Finances dans le souci d’apporter la contribution de l’Assemblée Nationale dans l’élaboration de ce document d’orientation budgétaire 2014-2016.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |