Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Présentation du rapport de la mission effectuée à Genève en Suisse par une Délégation du Parlement burundais.

Publié mercredi 16 novembre 2016
parArlette Akimana
:
JPEG - 90.8 ko
Le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale entrain de présenter le rapport

Mercredi le 16 novembre 2016, le Deuxième Vice-président de l’Assemblée Nationale Honorable Edouard NDUWIMANA a présenté en séance plénière, le rapport d’une mission de travail effectuée à Genève en Suisse, par une délégation du Parlement burundais qu’il conduisait. Cette mission a eu lieu du 20 au 30 Octobre 2016.

L’objectif principal de cette mission était de participer à la 135ème session de l’Union Interparlementaire, UIP en sigle et réunions connexes. Le débat général était centré autour du thème : Réagir rapidement lorsque les violations des Droits de l’Homme présagent un conflit : Le rôle du Parlement.

A cette occasion, le chef de la délégation burundaise s’est exprimé devant l’Assemblée de l’UIP et a présenté les avancées significatives du Burundi en matière politique et respect des Droits de l’Homme. Il a présenté le rôle du Parlement burundais et a indiqué que les règlements intérieurs des deux chambres du Parlement burundais leur permettent d’agir à temps réel si l’on constate des allégations sérieuses de violations des Droits de l’Homme. Il a aussi indiqué qu’il y a des commissions chargées des droits de l’homme au Parlement et que ce dernier peut également convoquer des membres du Gouvernement pour donner des recommandations sur telle ou telle autre question. A la fin de cette Assemblée, des recommandations sont sortis dont le rôle du Parlement dans l’édification d’une société non discriminatoire, assurer la liberté des femmes de participer pleinement aux activités de prise de décision, et la condamnation des actes de violence en Syrie.

JPEG - 138.4 ko
Vue des Membres du Bureau pendant la séance de présentation

Ç’a a été également l’occasion, pour la délégation burundaise, de participer à d’autres réunions dont celle du groupe géopolitique africain, celle du forum des Parlements de la CIRGL et celle des Femmes Parlementaires. Dans la réunion du groupe géopolitique africain, ils ont parlé de l’ingérence des grandes puissances dans les affaires des pays non développés, surtout des pays africains, et ont trouvé que cette ingérence est toujours une source de conflits et des violations des Droits de l’Homme.

En marge de cette mission, la Délégation Burundaise a rencontré en audience des Délégations d’autres pays et ç’a a été l’occasion de présenter la vraie image du Burundi et de consolider les relations de coopération avec ces pays. C’est notamment les délégations de l’Angola, de la Russie, de la Chine, du Kenya, de l’EALA et de l’Ouganda.

JPEG - 171.5 ko
Vue des Députés en pleine séance

Au cours de cette séance de présentation du rapport, les Députés se sont exprimés. C’est notamment l’Honorable Pierre Célestin NDIKUMANA qui a suggéré que les Députés fassent un suivi régulier des activités de l’Union Interparlementaires pour qu’ils soient à jour au cours de ce genres de réunions.

Sur ce, la Président de l’Assemblée Nationale a demandé qu’il y ait, au niveau du Secrétariat de l’Assemblée Nationale, un conseiller chargé de suivre de près les activités de l’UIP et en informer en permanence les Députés. L’Honorable Lazare MVUYEKURE, quant à lui, a demandé la réaction des grandes puissances présentes dans cette assemblée de l’UIP quand ils ont été dénoncés comme déstabilisatrices des pays non développés. L’Honorable Edouard NDUWIMANA a indiqué qu’elles n’ont pas réagi mais que ce sont les pays africains qui ont beaucoup levé leurs voix pour dénoncer cette ingérence.

Et l’Honorable Léonidas MUKESHIMANA de demander si le Parlement burundais ne peut rien faire suite à l’invitation que le Sénat Belge a adressé aux opposants radicaux du Burundi et aux putschistes du 13 mai 2015 de venir s’exprimer devant les Sénateurs Belges, le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA a indiqué que les burundais ne devraient pas être étonnés de ce que fait la Belgique mais que le Président du Sénat burundais va écrire à son homologue de la Belgique pour lui dire que ces burundais qu’ils ont invités ne représentent personne et vont parler pour leur propre compte.

Une autre Assemblée de l’UIP va se tenir au Bangladesh en Avril 2017.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |