Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Prestation de serment de nouveaux membres de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH)

Publié mardi 28 avril 2015
parChristine Nahimana
:

Les cinq nouveaux commissaires de la CNIDH ont prêté serment mardi 28 avril 2015 devant le Président de la République et les Parlementaires réunis en congrès.

JPEG - 75.9 ko
Le Président de la CNIDH prêtant serment

Ils juraient en ces termes :

« Devant le Président de la République, devant le Parlement ; moi ( Nom et Prénom), membre de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme, je jure de remplir fidèlement et en toute indépendance et impartialité mon mandat, de ne me laisser jamais guider par aucun intérêt partisan et de me consacrer entièrement à la protection et à la promotion des droits de l’homme dans le strict respect de la Constitution de la République du Burundi, de la Charte de l’Unité Nationale et d’autres lois en vigueur ».

Après la prestation de serment, ces nouveaux commissaires devraient apposer leur signature devant le bureau des Deux Chambres du Parlement burundais.

JPEG - 69.2 ko
La Vice Présidente de la CNIDH apposant sa signature devant le Bureau du Parlement

A côté du Deuxième Vice-Président de la République, de l’Ombudsman et des membres du Gouvernement, ces cérémonies, qui avaient été rehaussées par Son Excellence le Président de la République, ont vu la participation d’autres hautes personnalités dont les hauts gradés des corps de défense et de sécurité et les représentations diplomatiques et consulaires.

JPEG - 68.5 ko
Le Secrétaire de la CNIDH se fait feliciter par Son Excellence le Président de la République

Mais qui sont ces cinq nouveaux commissaires ?

Le nouveau président de la CNIDH, Jean-Baptiste Baribonekeza est un Hutu né à Gitega, le 28 avril 1977. Il est détenteur d’une licence en droit qu’il a obtenue en 2003 à l’Université du Burundi avec mention « Distinction » et d’un master ‘s degree (LLM) in human rights and democratization délivré par l’Université de Pretoria.

Après avoir effectué un stage l’Office du Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme au Burundi, il a ensuite été consultant/encadreur au sein de cette même institution, avant d’être engagé comme agent électoral à la Commission Electorale Provinciale Indépendante à Gitega, de novembre 2003 à février 2005.

D’avril 2005 à juillet 2007, Jean-Baptiste Baribonekeza a été tour à tour attaché juridique à la Banque Nationale pour le Développement Economique, formateur juridique au Programme Protection du Conseil Norvégien pour les Réfugiés à Makamba et professeur assistant à la Faculté de Droit de l’Université du Burundi.

Il a débuté sa carrière internationale en juillet 2007 quand il a été stagiaire d’abord au Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme à Genève en Suisse, ensuite au Bureau du Procureur, à la Cour Pénale Internationale de La Haye, aux Pays Bas. De septembre 2008 à juin 2014, il a été successivement consultant chez Avocats Sans Frontières à Bujumbura, spécialiste des Droits de l’homme, opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), analyste de Programme, Gouvernance et droits de l’homme, Centre Régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à Dakar au Sénégal et chargé de Programme Gouvernance et droits de l’homme, Bureau Pays du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à Dakar au Sénégal.

Née le 23 juin 1974, la vice-présidente de la CNIDH, Claudine Niyimbonera est Tutsie originaire de la commune de Buganda en province de Cibitoke. Elle détient un DESS en Droits de l’homme et résolution pacifique des conflits de l’Université du Burundi, Chaire Unesco après qu’elle ait obtenu sa licence en droit à la même Université en 2002. Elle est en outre en possession de plusieurs certificats dans différents domaines qui lui ont été délivrés notamment par le Programme Gutwara Neza, le Parlement du Burundi, et l’Association des Juristes Catholiques.

A propos de sa carrière professionnelle, Claudine Niyimbonera a d’abord presté au Tribunal du Travail au sein du ministère de la justice de janvier 2003 à juillet 2008. Elle a également exercé à l’Association des Femmes Juristes du Burundi (AFJB) sous le financement de l’ONG 11 11 11 avant d’être engagée au Programme d’Appui à la Bonne Gouvernance au Burundi “Gutwara Neza”/ Union Européenne/Exécutant : AGRER.

Le secrétaire de la CNIDH, Ernest Nyabenda est un Hutu né en 1977 à Muramba en commune et province de Bubanza. Comme cursus académique, il détient une licence en droit lui délivrée par l’Université du Burundi en 2003. Il possède aussi une attestation de réussite qui sanctionne deux ans de formation en Droit du travail et de la sécurité sociale. Il l’a obtenue à l’Institut pour la Coopération au Développement (un institut italien). Il est également détenteur d’un DESS en droits de l’homme et résolution pacifique des conflits lui octroyé par l’Université du Burundi, Chaire Unesco. Il a en outre bénéficié de beaucoup de séminaires de formation qui ont été sanctionnés par des certificats.

Concernant son parcours professionnel, il a débuté comme enseignant à l’école secondaire en 2006. Il a ensuite été promu comme chef du personnel et conseiller juridique à la Société Régionale de Développement de l’Imbo (SRDI).

Les activités judiciaires qu’il a commencées en 2008 jusqu’à nos jours comme juge dans les différentes instances sont effectuées concomitamment avec les activités académiques comme professeur à temps partiel à différents universités et instituts privés.

Déo Ndikumana est un Tutsi né en 1965 à Matana en province de Bururi. Il a obtenu sa licence en Droit en 1995 à l’Université du Burundi. Il a aussi bénéficié des stages et formations à l’étranger dont un certificat de spécialiste signé par le premier Ministre français et obtenu après une formation en droits de l’homme à l’Ecole Nationale d’Administration en France.

Comme expériences professionnelles, Déo Ndikumana a débuté par un stage qu’il a effectué au Programme des Nations Unies pour le Développement PNUD dans le cadre des bourses des meilleurs étudiants où il a même publié un rapport sur la décentralisation administrative au Burundi.

De 1996-1997, il était consultant à l’UNICEF chargé de la formation des magistrats et journalistes en droit de l’ enfant et spécialement dans la vulgarisation de la convention internationale relative aux droits de l’enfant. Il a également été avocat spécialisé dans la défense des droits de l’homme et des enfants en particulier mais également en charge d’autres dossiers au cours de la période allant de 1997 à 2011. Depuis lors jusqu’à nos jours, il était commissaire à la CNIDH.

Membre de la CNIDH, Chantal Bakamiriza est une Hutue née en 1972 à Ruyenzi en commune de Bwambarangwe, c’est dans la province de Kirundo. Elle est détentrice d’une licence en Sciences Economiques et Administratives à l’Université du Burundi, option : Economie Politique. Elle a également bénéficié de plusieurs séminaires de formation dans différents domaines.

Au sujet de ses expériences professionnelles, Chantal Bakamiriza a été enquêtrice d’abord chez Search for Common Ground, ensuite au Fond des Nations Unies pour la Population FNUAP, de 1999 à 2002. De la période allant de 2003 à 2004, elle était conseillère à l’Assemblée Nationale de transition. De 2004 à 2006, elle était à l’Opération des Nations Unies au Burundi ONUB, d’abord comme productrice de la Radio ONUB, ensuite comme assistante au programme (Sécurité et Réforme Institutionnelle).

De février 2008 au 11 janvier 2011, Chantal Bakamiriza était observatrice des Droits de l’homme à la Ligue des Droits de l’Homme dans la Région des Grands Lacs LDGL.

De janvier 2011 à septembre 2012, elle était à l’institution de l’Ombudsman d’abord comme directeur du département de médiation, d’Education Civique et de Communication, ensuite comme conseillère au Département en charge des fautes d’Injustice et de Violation des Droits de l’Homme.

De septembre 2012 à nos jours, elle était cheffe d’antenne régionale de la CNIDH (des provinces Kayanza, Ngozi, Kirundo et Muyinga).

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |