Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Projet de loi portant Ratification par la République du Burundi du Troisième Don d’Appui aux Réformes Economiques (DARE III) d’un montant de 25 millions de dollars américains accordés par la Banque Mondiale au Gouvernement de la République du Burundi pour l’exercice 2009

Publié dimanche 27 décembre 2009
:

Dans son exposé des motifs, la Ministre des Finances qui était venue défendre ledit projet de loi au nom du Gouvernement a rappelé qu’en 2006 et en 2008, le Gouvernement du Burundi a bénéficié successivement de deux Dons d’Appui aux Réformes Economiques, DARE I et DARE II pour des montants respectifs de 25 millions et de 30 millions de dollars américains. Ces dons ont servi à soutenir les programmes de réformes économiques relatives à l’ajustement et à la stabilisation macroéconomique, ainsi qu’à la mise en œuvre de réformes structurelles pour la réduction de la pauvreté sur la période 2006-2008, a renchéri la Ministre Clotilde NIZIGAMA.

Durant cette période, des progrès importants ont été accomplis dans le domaine de la politique monétaire, de la gestion des finances publiques, des réformes structurelles, de la bonne gouvernance ainsi que dans la lutte contre la pauvreté(CSLP). Ces réformes ont aidé le pays à avancer vers la réalisation des déclencheurs du point d’achèvement de l’initiative PPTE, a conclu le représentant du Gouvernement qui a ajouté que le DARE III inclut dix mesures préalables regroupées en deux composantes ; d’une part, les mesures appuyant la réforme de la gestion des finances publiques et, de l’autre, les mesures appuyant la réforme pour le développement du secteur privé, y compris le secteur café.

Lors de cette séance d’éclaircissements, les Honorables Députés ont voulu savoir entre autres si DARE III apporterait une amélioration au niveau de l’informatisation des services de gestion des finances publiques ou si les conditionnalités de la Banque Mondiale pour accorder des dons d’appui sont en accord avec l’harmonisation des systèmes de gestion dans l’EAC.

Pour la première inquiétude, le DARE III est un don qui vise entre autres la modernisation de la gestion des affaires publiques. A ce titre, l’informatisation du circuit de paiement des dépenses publiques à travers l’application informatique, ainsi que l’acquisition d’un logiciel de gestion de la solde avec interface à l’évolution de la carrière des fonctionnaires sont des outils de gestion modernes des finances publiques qui ont été mises en place dans le cadre des réformes financées sur ce don DARE III.

Quant au deuxième point, les élus du peuple ont été informés que depuis l’intégration du Burundi à l’EAC, les conditionnalités des appuis des bailleurs de fonds s’alignent à l’harmonisation des procédures de budgétisation et de gestion des finances publiques avec les autres pays de l’EAC. Dans le cas des Cadres des Dépenses à Moyen Terme (CDMT), les autres pays de l’EAC utilisent déjà ces cadres de Dépenses à Moyen Terme dans leur planification budgétaire. Le pays s’emploie à faire de même dans les meilleurs délais. Ce projet de loi a été adopté à 96 voix POUR sur les 97 députés présents dont cinq procurations.

Christine NAHIMANA

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |